A nous la FAMEUSE Russie...

10/10/2013 - Pays : Russie - Imprimer ce message

Départ matinal ce matin. Après un réveil à 6h20, on se prépare tranquillement, et nous prenons la route vers la gare de Tallinn afin d'y trouver notre train en direction de St Petersbourg, départ prévu à 7h50.

20 bonnes minutes de marche nous amène sur le quai et on s'engoufre dans le train... Du moins Carole, car la contrôleuse à ni une ni deux débarqué pour que Carole descende en disant « Passport, Passport, Passport »... Nous lui tendons nos photocopies... « Né Né Né, Passport Passport »... Nous voilà donc en déballage de sacs sur le quai n°4 de la gare de Tallinn... Une fois ceux-ci vérifiés, on peut enfin s'installer à nos places attitrées.

Le train démarre, et nous sommes partis pour 8 heures de trajet. 10 minutes plus tard à peine, la contrôleuse débarque à nouveau en demandant les passeports de tout le monde... Comme tout le monde le lui tend, on n'hésite pas et on fait pareil. Elle part alors avec à l'autre bout du wagon, pour tous les noter, les vérifier, vérifier les destinations, etc... Elle revient 1 heure plus tard en nous tendant nos passeports accompagnés d'une petite feuille écrit en tout tout petit et en Russe (avec une traduction anglaise encore plus petite)... Il s'agit de notre carte de séjour. On doit l'avoir en permanence sur nous, pour la montrer aux autorités le cas échéant. Alors allez remplir un document officiel russe dans un train qui bouge encore plus qu'un tracteur pendant les battages... Sans comprendre non plus ce que vous devez noter... C'était comique... Avec tout ça, la contrôleuse s'est un peu détendue en nous voyant galérer, et l'atmosphère était un peu plus serein. Il faut dire qu'il n'y avait que des petites vieilles dans ce wagon !!

Le temps s'écoule, et nous voilà arriver à la frontière, avec un décalage horaire supplémentaire d'1 heure (+2 par rapport à la France). Premier escadron de flic qui rentre pour revérifier nos passeports. C'est bon, ça passe pour tout le monde, on repart. Deuxième arrêt, et deuxième escadron de flics et de douanes qui rerevérifie nos passeports et cartes de séjours... On a en plus le droit à une demande de fouille de sacs.... Mais allez fouiller un sac comme les nôtres, le douanier a capitulé... Après ce long arrêt, et une sieste pour certain, on repart pour enfin arriver à la bonne destination, St Petersbourg.

 

+2 heures par rapport à la France Une des gares de Saint Petersbourg

 

Nous descendons dans la gare, où Nadejda, une amie à la copine du cousin de Gwena, doit nous attendre. Et là, personne !! On se dit qu'elle a peut être été retenue, donc on attend, en lui envoyant un message tout de même. Pas de réponse, on patiente. Quand, 2 heures plus tard, un numéro étranger nous appelle... Carole décroche, et une voix d'homme russe à l'autre bout du fil se met à parler anglais. Un russe qui parle anglais au téléphone pour nous indiquer notre chemin, c'est compliqué.Surtout quand il y a 6 gares différentes, et qu'il ne sait pas à laquelle vous êtes. Carole doit donc prononcer le nom des rues en Russe... Là, ça se complique. Après s'être perdu, on finit par lui demander de nous envoyer un texto, avec les noms de rues écrits, ça sera plus simple. En effet, entre ce que comprenait Carole et ce qu'il y avait d'écrit, il y a un océan. Nous nous y rendons donc à pied, après avoir essayer de prendre le métro.

 

Nadejda, notre hôte Nous, pris par Nadejda dans le grand hôtel

 

Arriver sur place, nous voilà devant un énorme hôtel, très classe... C'est pas possible, on peut pas rentrer là dedans comme ça....On est trop pouille pouille !! Quand, après avoir attendu 30 nouvelles minutes, un homme, le fameux homme du téléphone, vient nous voir, et nous dit de rentrer à l'intérieur. Plutôt intimident, on le suit. Et il cherche désormais à tout savoir et tout comprendre de nous... Mais nous ne savons toujours pas qui il est. Carole, déstabilisée, ne trouve plus ses mots en anglais... On se demande ce qui se trame. Carole finit donc par lui demander qui il est. Un très bon ami très proche de Nadejda. Ok, mais où est-elle ? Elle arrive visiblement. On patiente, et la voilà qui arrive (avec un air un peu fermé). C'est là que le doute commence à s'installer. Ils se parlent en russe pendant un long moment, avant que monsieur (Mickaël), nous traduise. Elle nous cherche une auberge pour la nuit, mais elle ne trouve pas. Et, Mickaël quant à lui, ne comprend toujours pas que l'on ait pu débarquer sans rien avoir organisé... Sachez, que nous devions, selon Natalia et Frederic (cousin de Gwena), dormir chez elle, et qu'elle devait venir nous chercher à la gare. Donc, pour nous, il y avait un minimum de prévu tout de même... Il ne trouve pas, elle prend donc la décision de nous amener chez elle pour la nuit. Mickaël, lui, nous dit aurevoir, et finit tout de même par nous dire que si nous avons le moindre soucis, nous avons qu'à l'appeler. C'était finalement un côté très paternaliste, et très rassurant (mais pas évident à comprendre dans un premier temps).

Une fois en voiture avec Nadejda, l'ambiance se radoucit, et nous commençons à faire connaissance. C'est une femme charmante, qui a un anglais marqué russe, mais très compréhensible (oui, elle parle donc russe). Elle a 2 enfants, 2 chiens (oui, ça nous a fait fortement penser à notre Bamboo... ça fait du bien et de la peine à la fois), et un genre de cochon d'inde sans poil qui a une tête de vache... On ne sait pas trop ce que c'était. Après une bonne heure de route (ça circule très mal à St Petersbourg), elle habite en banlieue, nous nous arrêtons faire des courses dans un hypermarché. Nous n'en avions pas vu d'aussi grand depuis notre départ !! Une bonne bouteille de vin rouge dans le caddie, et on la laisse faire ce qu'elle veut pour le dîner.

Une fois rentrés, nous rencontrons son fils aîné, Danii, le second restant à la crèche la semaine si nous avons bien compris. Présentation de la maison, un grand appartement au 12ème étage d'une tour et des chiens, Maiia et Hillary (Sharpei et Russian toy). Nous prenons une bonne douche, et nous passons à table après 2 bons verre de vin rouge chilien. Au menu, saumon avec des légumes (brocolis, carottes, poireaux, salade...), une vraie tuerie, c'était excellent.

Elle nous installe notre grand canapé avec des couvertures, et nous filons nous coucher après avoir réservés une auberge de jeunesse pour le lendemain soir. Il est tout de même 00h00, nous nous sommes levé à 6h20, et demain nous nous levons à 6h00.

Sur ce, bonne nuit, et à demain, pour la suite de notre aventure à San Pet'



Etapes :
Sankt-Peterburg
Note: 5/5 - 1 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :
Par marie
le 13/10/2013 à 13:41:26
J\'espère VRAIMENT que vous avez pris une photo du cochon d\'inde sans poil avec une tête de vache car ça vaut le détour ;-)
Par Carole et Gwenael PAVY MAINDRON
le 13/10/2013 à 15:16:02
Et non, pas de photos !! C\'était trop compliqué ce soir là... Mais c\'était bien étrange !!! On essaiera de t\'en trouver un pour ton anniversaire de dans 2 ans !!
Par marie
le 13/10/2013 à 17:23:20
pfff même pas drôle !!!

Laisser un commentaire

Copyright © Carole et Gwenael PAVY MAINDRON Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.