Bangkok, la trépidante !!

Vidéos :

21/12/2013 - Pays : Thaïlande - Imprimer ce message

Réveil matinal, le soleil perce à travers les rideaux, et Gwéna ne peut plus dormir. Il est tout juste 7h30. On prend donc le temps d'émerger, en entendant le métro aérien passer à 10 mètres de notre fenêtre et les tuk-tuks avec des lignes d'échappement qui pétaradent dans la rue en bas de l'auberge. Ca grouille littéralement à l'extérieur. Nous, nous sommes au radar, et on descend les 4 étages pour aller voir ce que l'on va bien pouvoir manger au petit déjeuner. Nous emportons tout de même nos tasses et nos casse croûtes, au cas ou on puisse avoir que de l'eau chaude.

En bas, on a mille peine à se faire comprendre par la dame qui s'occupe des petits déjeuners, mais on s'en sort très bien, avec nos 2 grands verres remplis d'eau chaude, gratos. Avec un grand sourire, de la politesse, et des thaïlandais super sympas, on s'en sort toujours... On profite d'être en bas pour se connecter aussi à internet. Nous avalons donc le p'tit dèj', et on vérifie nos mails. Grande surprise, Carole a reçu une enquête de satisfaction du Crédit Agricole... La note ne doit pas être très élevée... Le plus délicat, et le plus drôle pour nous a été la question où ils demandent ce qu'ils pourraient faire, selon nous, pour s'améliorer et être plus performant... C'était trop long, on a pas pu tout écrire !! Ahahah...

Nous remontons dans la chambre, on se prépare tranquillement, et nous sortons, il est 10h. Oui, on a traîné au lit, c'est pour ça... On n'est pas efficaces le matin,, c'est un fait !!

Une fois dehors, direction la station de métro à 2 pas de là, en direction de l'arrêt Hua Lamphong, autrement dit, lieu où se situe la gare et le temple Wat Trimit. Nous sommes de nouveau dans un pays en partie bouddhiste. Premier étape, la gare. Après s'être fait accostés par une dizaine de tuk-tuk, on arrive enfin à traverser la route pour aller voir de plus près là où nous pouvons acheter nos billets. Sur le parvis, une dame nous accoste. Méfiants et après s'être fait accostés par tous ces tuk-tuks, on comprend que c'est une dame qui travaille ici et qui délivre des infos gratuitement. Ca en devient presque trop facile pour nous. Elle nous donne les noms des stations, les durées des trains, et les prix... Tout ce qu'il nous faut. Seul hic, on a rien noté, donc on reviendra demain, parce qu'on a déjà oublié les noms des villes qu'elle nous a dit. Nous ressortons de la gare, en ayant bien pris soin de regarder sur notre carte vers où aller. Histoire d'éviter la horde de taxis qui nous attendent dehors. C'est parti, on sort, et on marche vers le Temple Wat Trimit. Ce qui est bien ici, c'est que des panneaux indicatifs t'aident à retrouver ta route... Parce que c'est tellement le merdier que tu es obligé de te perdre au moins une fois dans ta journée...Devant le temple, nous entrons, et découvrons un truc pas mal touristique !! Bienvenus à Bangkok !! On regarde, ça à l'air tout de même sympa. Au guichet, on se rend compte qu'il y a des billets à 40Baths juste pour le 4ème étage, ou bien à 110Baths, pour tout. Au 4ème, il y a le bouddha et il s'agit du lieu de culte. Le musée, on s'en passera, tant pis. On monte donc en haut de cette ''tour''. Là, nous sommes obligés de retirer nos chaussures. Aussi, les Thaïlandais étant très fervents, il règne un grand respect de tous ces lieux, malgré l'aspect touristique. Ainsi, les tenues doivent être appropriées. Pas de shorts, pas de débardeurs, pas de pantacourts... épaules et jambes couvertes pour tous... Nous entrons, et découvrons, un bouddha doré, trônant au centre. Les offrandes sont partout, encore une fois. Seul détail, une vendeuse d'offrandes rentre avec un caddie, récupère toutes celles qui sont devant le bouddha et retourne à son petit stand, pour revendre les mêmes offrandes aux prochains visiteurs... la classe ! Notre tour étant fait, on redescend, et prochaine destination, le taxi-boat.

 

Temple Wat Trmit Wat Trimit Les cloches de Wat Trimit 

 

On vous a dit qu'on était obligés de se perdre au moins une fois... C'est chose faite. On a erré dans quelques rues avant de retrouver notre chemin grâce aux fameuses pancartes indicatives. On a pu découvrir le quartier chinois. Ah bah oui, c'est bien ça... des menuisiers installés sur le trottoir, des bouis-bouis qui débordent de gadgets en tout genre, et un grand bordel (bon ok, ça c'est partout dans la ville...). On marche, et on adore se perdre. On découvre vraiment la vraie ville et la vraie vie.

Chemin retrouvé, nous voici à l'arrêt du bateau taxi. Le fleuve traverse la ville, ce moyen de transport est alors très développé et très peu onéreux. Là, on ne sait pas comment faire. On va pour acheter les tickets au tout petit guichet qui trône au milieu des gens. Le monsieur nous demande où nous allons. Arrêt numéro 8, 15Baths par personne... 0,67€ pour 2, rentable !! Et nous attendons l'embarquement. Nous patientons sur une plate-forme flottante qui en rendrait malade plus d'un. Mieux vaut garder son sang froid, et une bonne respiration. Notre bateau arrive, des crieuses préviennent les passagers à l'intérieur, et nous montons à bord. Nous devons impérativement rentrer un minimum à l'intérieur, on ne peut pas rester sur la voie d'accès. Et c'est parti !! Nous sommes entassés, on peut mettre au moins 200 personnes dans ces grosses barges. Ca va vite, et on découvre une autre facette de Bangkok. C'est très agréable. Par contre, la circulation est aussi anarchique que sur terre. Il ne doit pas y avoir vraiment de règles imposés. Les bateaux se croisent, font demi-tour, se doublent dans tous les sens. C'est assez surprenant. Et ça va vite !! Notre arrêt approche bientôt, et nous avons la chance de voir le Temple Wat Arun du fleuve. C'est une construction splendide, et avec ces bateaux qui passent devant, ça rend la chose encore plus belle.

 

Bateau rapide touristique De l'autre côté de la rivière Vieux loup de mer... 

 

Nous arrivons à notre arrêt. Nous remettons les pieds sur terre, et il est temps de manger. Ca tombe bien, on sort directement dans un marché. On trouve un petit resto de rue qui fera l'affaire, et nous commandons du riz avec du porc pour Gwéna et du poulet pour Carole. En boisson, une noix de coco éventrée. Carole n'avait jamais goûté, et c'est finalement Gwéna qui la boira... Pas une grande découverte sur ce coup.

 

Noix de coco fraîche en mangeant. 

 

Nous mangeons, et nous filons vers le Palais royal, le Grand Palais. Carole se fait refouler, on lui demande de mettre quelque chose qui couvre bien les épaules. Pourtant, elle a fait comme tout le monde, elle a enroulé son écharpe, comme un châle. Tant pis, au lieu de patienter pour avoir des vêtements de prêt, elle mettra son Kway. Sous 30°C, c'est sympa. Nous suivons donc la foule, et atterrissons à une billetterie. Nous faisons vite demi-tour quand on voit le prix de l'entrée. Plus de 12€ par personne. A ciao Bambino !! Sur le chemin du retour, on fait une petite pause à l'ombre, l'occasion de bien se marrer en voyant tout les gens qui ont été obligés de prendre des habits de prêt... Ces vêtements sont à peu près les mêmes que ceux que vous trouvez au magasin africain des Flâneries. Donc, des hommes en chemise avec un sarouel en bas, ou bien des grands de 1m80 avec des pantalons taille 12 ans, ça nous fait bien rire !! On se détend donc, et on admire une jeune chinoise de 3 ans qui a échappé à la vigilance de ses parents et qui s'éclate sur les pelouses du Palais Royal... Ce n'est qu'un bon quart d'heure plus tard que le père s'en affolera et ira la chercher... Ah ces chinois !!! Bref, nous on décide de partir d'ici, de faire une petite pause au bord de l'eau à l'ombre, puis on marche jusqu'à un autre temple, nommé Wat Po.

 

Le Palais Royal Tenue réglementaire du palais Royal 

 

Sur place, l'entrée est beaucoup plus abordable. 100Baths par personne. Soit 2,24€... Tout de suite c'est beaucoup mieux !! Nous entrons et nous nous lançons à la découverte d'un lieu qui nous a coupé le souffle. On ne savait plus où donner de la tête. Tout était magnifique et surprenant. Tout était grandiose ! Les temples sont totalement différents de la Chine, ils atteignent des hauteurs hallucinantes. Nous parcourons le temple de long en large, de bâtiment en bâtiment, c'est vraiment chouette. Soudain Gwéna voit passer un écureuil sur le faîtage d'un temple, donc il part aussitôt à la recherche de l'animal qu'il finira par trouver. Il y a énormément de touristes ici, nous n'avons pas l'habitude de ça et c'est vraiment chiant (surtout les français). Nous entrons maintenant dans le temple qui fait la réputation de cet endroit, la pièce du grand bouddha allongé, et il est vraiment énorme. C'est donc à se moment là que Carole pète un câble, car elle ne peut pas prendre de photo car il y a des gens qui se mettent devant elle au dernier moment. Et elle se fait réprimander par un vigile pour qu'elle se couvre plus alors que certaine fille sont encore moins couvertes. Bref, elle fait sa tête de vache. En même temps, si les vigiles faisait leur boulot entièrement et les touristes étaient plus courtois...

 

Temple Wat Po Wat Po, moment de prière... Le détail des toits de Wat Po

Wat Po, le Bouddha allongé Petit écureuil dans le temple 

 

Nous nous installons quelques minutes sur un banc le temps d'aller chercher des bouteilles d'eau offertes par la maison !! Puis nous décidons à repartir vers un dernier temple !! Il est un peu plus loin du coup mais Gwéna a une seule idée en tête... Prendre un tuk tuk !!

Nous sortons et sommes directement accosté, ok, combien tu nous prends ? 400 baths !! Quoi ? Tu nous a pris pour des Américains ou quoi ? 300 à la limite mais pas plus... Un deuxième chauffeur nous interpelle, il voit tout de suite que nous sommes français, et nous bredouille deux trois mots. Il nous demande depuis quand nous sommes ici, jusqu'à quand et où allons nous après. Nous lui disons que nous allons vers le sud après. Ni une, ni deux, il nous explique que nous ne devons pas acheter nos billets à la gare, car il n'y a plus de place et nous baratine un peu. Il nous conseille d'aller à l'office de tourisme pour acheter nos billets de trains, puis de bus, puis de bateau et le logement. Nous lui disons que nous ne sommes pas intéressés, nous voulons juste aller au temple suivant. Pas insistant il nous dit, 300 Baths pour aller au temple et 200 si vous faites un arrêt à l'office. Ok, pas de soucis, tu vas le regretter... Du coup, il nous fait signe de monter avec son collègue. C'est parti pour 15 minutes de folie, accélération à fond, zig zag, sens interdit, il double alors que des voitures arrivent en face. Nous nous trouvons sur un grand boulevard à contre sens à fond, quand soudain la casquette de Gwéna s'envole et se retrouve au beau milieu de la route. Le gars s'en aperçoit, sans regarder derrière et sans réfléchir fait demi tour devant tout le monde, puis arrête au beau milieu pour descendre la récupérer. Aller, c'est reparti jusqu'à la fameuse office, le tuk tuk nous attend devant. Nous entrons et sommes directement accueilli à un bureau, nous comprenons tout de suite qu'ils veulent nous vendre plein de truc. Vu tous les bureaux qu'il y a partout, ça pu l'arnaque !! Le gars nous prétexte que si nous voulons quitter la ville en train nous devrons attendre car tout est complet. Ok, bah ce n'est pas grave, nous pouvons rester un mois ici, ça ne nous dérange pas... Le gars comprend vite que nous ne lui achèterons rien (d'ailleurs Carole le lui a annoncé d'entrée de jeu!!) et nous tend sa carte de visite. Salut mec !! Le chauffeur a du halluciner de notre rapidité dans ces bureaux... Pendant que d'autres poireautaient visiblement depuis une plombe... Nous voici donc reparti dans notre course folle... Et soudain, nous tombons dans les embouteillages. On voit vite fait également qu'on a le chauffeur le plus impatient de la ville... Et au bout de quelques minutes à faire du sur place, il descend de son tuk-tuk, et nous dit d'en faire autant... Il nous dit qu'on peut finir à pied, il faut aller au bout de la rue, puis tourner à gauche... Euh, il déconne là, on va pas finir à pied oh !! Soudain, la rue se dégorge et c'est donc son tuk tuk qui bloque la rue... Il nous dit de ressauter dedans et il démarre en trombe. Là, attention les yeux, il veut rentabiliser son trajet, et il roule comme un nanard !! Il accélère et double dans tous les sens... Et enfin, nous arrivons à bonne destination, entiers, et avec la casquette !! Et bien !! Nous sommes donc arrivés au Mont Doré.

 

Dans le tuk-tuk 

 

Nous entrons dans une enceinte, et découvrons de nouveau un guichet. 20 Baths le ticket, allez zou !! Nous commençons l’ascension de cette petite colline. C'est magique, encore une fois. La végétation est luxuriante, et il y a des cascades, des statues, du bonheur !! Nous grimons, grimpons, grimpons, et arrivons sur un nouveau Temple. Il y a pleins de cloches. En Mongolie, c'était des rouleaux de prière, ici, ce sont des cloches qui tintent avec le vent. C'est beau à voir et à écouter. Au premier étage du temple, des magasins, comme toujours ici visiblement. Puis nous montons et découvrons un gros pic doré, entouré d'un toit terrasse qui domine toute la ville. Le soleil commence à décliner, donc les couleurs sont assez belles. Les plus fervents font des prières, des offrandes, notent des messages, et font tinter les cloches... Les autres, comme nous, prennent des photos, regardent la vue, et on repère aussi les zones de manifestation. On évitera donc de s'y rendre. Après tout ça, nous redescendons, et prenons la route du retour. Il est déjà bientôt 18h.

 

Le Mont doré Les cloches du Mont doré Le Mont doré 

 

Nous marchons, et nous nous arrêtons pour vérifier notre chemin. Quand un monsieur nous voit et nous indique notre route. Merci M'sieur... Ainsi, nous marchons pendant une bonne demi-heure, on parcourt 3 bon kilomètres. On a aussi l'occasion de voir un cours de Zumba d'extérieur, sur le trottoir... Et ici, c'est gratuit !! Ca donne la patate... On arrive au métro, on achète nos tickets, et on s'engouffre dans la rame. On roule pendant 30 minutes, on descend à côté de la maison, on va manger dans le marché alimentaire de nuit de la station Thong Lo, on goûte une nouvelle spécialité du pays, et on rentre.

Là, on réserve pour une nuit supplémentaire, on tape l'article, on skype Marco, on prend la douche, on trie les 200 photos, et zou, au lit, il est grand temps, c'est épuisant Bangkok !!





Etapes :
Krung Thep
Note: 5/5 - 3 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :
Par Manu
le 22/12/2013 à 21:33:25
Gwena a fait de la zumba ? Ça, ça peut être drôle ...
Nombre d habitants à Bangkok ? Et vos projets dans cette ville ?
Par Carole et Gwenael PAVY MAINDRON
le 23/12/2013 à 05:11:32
Le cours était d\'un niveau trop faible pour lui donc il ne voulait pas les rendre ridicule!!
Environ 66 millions d\'habitants en Thaïlande dont 8,5 à Bangkok... Nous avons déjà visité les coins touristiques mais nous ne voulons pas passer Noël ici. Du coup nous prenons le bus à 20h ce soir, arrivée à Surah thani vers 7h demain matin, puis nous prenons le bateau à 9h pour arrivée sur l\'île de Ko Phangan vers 11h. Là bas nous attend un bungalow quasiment les pieds dans l\'eau... On a hâte...
Par Manu
le 23/12/2013 à 08:51:10
Gwena a fait de la zumba ? Ça, ça peut être drôle ...
Nombre d habitants à Bangkok ? Et vos projets dans cette ville ?

Laisser un commentaire

Copyright © Carole et Gwenael PAVY MAINDRON Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.