Bangkok, la ville à 100km/h

20/12/2013 - Pays : Thaïlande - Imprimer ce message

Réveil tranquille à 8h30, le temps est un peu couvert mais il fait 18°C quand même. Dans la chambre nous avons à disposition du thé et du café, mais pas d'eau chaude, seulement un thermos. Carole descend donc à l'accueil, puis au bar de l'hôtel pour le remplir. Elle remonte, nous préparons notre café soluble et nous regardons le balcon... Ca serait bien de prendre le café dehors ? Aller hop on sort un siège et on s'installe. Quel bonheur... !!!

 

Premier petit dej' dehors !! 

 

Nous commençons l'article de la veille, puis nous commençons nos sacs car nous partons pour le centre ville aujourd'hui. Carole descend à l'accueil pour demander une navette pour l'aéroport, la fille n'est pas très sympa et lui propose un taxi. Non, non, nous voulons la navette, c'est moins cher et c'est sur. La nana n'a pas l'air ravi. Toilette vite faite, et nos sacs sont bouclés.

Un coup de téléphone résonne, Carole décroche, la fille de l'accueil nous demande de descendre d'une voix pas très aimable... Nous sommes prêts donc nous sortons aussitôt, A peine dans le couloir, un jeune homme nous fait signe de lui donner notre clé, il fermera après vérification de l'état de la chambre.

Nous arrivons en bas, la fille nous demande la clé assez sèchement, nous lui répondons que c'est son collègue qui l'a !! Puis elle reprend d'une voix encore moins aimable... Ho, ho, ho mais tu vas te détendre toi, on ne l'a pas ta carte... Grrrrr !!

Nous attendons sur le pas de l'hôtel, mais pas de navette, Carole commence à bouillir, on va lui dire ou pas qu'ils sont à la bourre ? Elle qui nous a fait nous presser pour descendre... Le chauffeur thaïlandais, très sympa, vient nous voir pour nous signaler que nous partirons dans cinq minutes. Ok, pas de souci, suffit d'être sympa...

Nous voilà dans la tranche de brioche, pour retourner vers l'aéroport afin de prendre un train qui nous emmènera dans le centre ville à une trentaine de kilomètres de là. Arrivés à l'aéroport, nous cherchons un bureau de change pour nos quelques Yuans de reste. On y arrivera sans trop de peine, car de toutes façons on y comprend rien à tout ça... Ensuite direction donc le fameux train, du coup c'est plutôt un métro aérien, mais il n'y a vraiment pas grand monde qui l'utilise depuis l'aéroport car tous les hôtels viennent chercher leurs clients, c'est aussi bien pour nous et nos gros sacs. Nous découvrons enfin la ville, avec une végétation luxuriante, des plans d'eau partout, ça va être chouette. Nous descendons au terminus et nous devons maintenant trouver le vrai métro (aérien également). Nous sortons une carte, a peine le temps de la déplier qu'une jeune fille nous accoste en anglais et nous demande où nous voulons aller. Elle nous indique aussitôt le chemin, merci madame, puis quelques instant plus tard, elle revient pour nous remontrer le chemin. Nous commençons à trouver ça louche, elle veut nous vendre quelque chose elle ? Mais non, elle était juste sympa !!

Nous grimpons donc dans la rame, nous avons huit arrêts à faire, il y a autant de touristes que de locaux avec nous, c'est plutôt bizarre pour nous qui étions habitués à être les rares blancs.

Nous voilà enfin dans les rues de Bangkok, le bruit est infernal. Nous cherchons dans quel sens partir pour rejoindre l'auberge qui est à moins de 500m, le sens trouvé, plus qu'à trouver l'auberge. Nous marchons le long d'une route à double voie. Les voitures passent à des allures folles avec des pots d'échappement qui font des bruits de moto. Des scooters, des brêlons et des motos zig zag dans tous les sens. Les bus tout en fer avec pleins de rivets dessus roulent avec toutes les fenêtres ouvertes ainsi que les portes, c'est énorme...

 

Tuk tuk motorisé... Les 3 sortes de taxis principaux de Bangkok... 

 

Nous arrivons enfin dans notre nouveau chez nous, au quatrième étage, sans ascenseur forcément !! 

 

Des lunettes de soleil à Noël !! Yepah !!! 

 

Nous déposons les sacs et il est déjà presque 14h, grand temps de manger. Nous redescendons demander s'il est possible de manger ici, le gars nous répond aucun souci, du coup nous demandons la carte. Le gars tilt un peu, bah oui, la carte, pour commander à manger... Ah non, on peut manger ici mais il faut aller acheter à manger ailleurs, bon ok, on s'en va. Nous trouvons un super marché pas très loin, nous commençons par le rayon bière car il fait maintenant 29°C. Deux Heineken, une taille enfant pour Carole (25cl) et une taille homme pour Gwéna (60cl). Puis nous voyons que des gens font chauffer de la bouffe, aller on y va aussi, nous prenons donc des croques monsieur micro-ondable.

Nous ressortons et nous nous installons au bord de la route, sur des bancs, face à la circulation. C'est très, très bruyant, mais nous rigolons de voir tout ce qui peut nous passer sous les yeux. Repas avalé, on repart à l'auberge, avec bien sur, une glace à la main !! Et oh, première glace du voyage, le 20 décembre... Là, on est content de nous...

Une fois à l'auberge, nous cherchons s'il y a un guide de la Thaïlande, rien !! Du coup, on va demander au gars de l’accueil qui est super sympa s'il connait des endroits pas trop trop touristiques, parce qu'on sait que les 5000 français en vacances en Thaïlande vont vite nous saouler... Toujours à se plaindre... Il nous indique 2 ou 3 endroits, merci M'sieur, on va compléter ça avec des recherches internet.

Dans la chambre, on skype Florence qui nous montre la preuve que copain Mouel a bien mangé ses bonbons !! Au passage, on a du coup des nouvelles du gros chien qui à l'air de plutôt bien se porter (cool, c'est qu'elle nous manque vachement cette grosse mémère!!!) et du resto de Chavagnes. Et bla bla bla, on discute au moins 30 minutes. En raccrochant, on se dit qu'on va profiter de ce beau temps, et on cherche où vadrouiller sur la carte. Itinéraire tracé, on file dehors, sac à dos et appareil photo en poche.

Une fois dehors, on se dit qu'il nous manque quelque chose. Pas l'habitude de se ballader en t-shirt et sans nos mille vêtements sur nous. Mais on s'y fait et on marche. Vite fait, la chaleur nous assomme. On est pas habitué à ça encore, et gagner plus de 15°C en une journée, ça fait tout drôle. Mais on continue de marcher en vidant rapidement notre petite bouteille d'eau. On cherche à aller vers un genre de statue qui à l'air pharaonique sur la carte. Ca doit être énorme. Nous marchons donc une bonne demi-heure en nous égarant dans les ruelles de Bangkok. On passe dans une rue remplie d'écoles. Du coup, une horde de jeunes filles en uniforme a envahi les trottoirs. Elles se jettent toutes sur les étales des vendeurs ambulants. Ca va de la saucisse à la glace, en passant par le morceau d'ananas. Puis, arrivés au bout de la rue, on se dit qu'on a zappé de tourner quelque part. On fait demi-tour, on empreinte quelques ruelles qui longent un canal. On voit des coqs en cage et pleins de gros chiens, puis enfin, nous arrivons à l'endroit recherché. Quelle fut notre déception en voyant cette petite sculpture dorée derrière un portail. On s'attendait à autre chose.

 

LA fameuse sculpture... 

 

Pour le coup, on rigole à voir la circulation et les gens qui s'entassent à l'arrière des picks-up, et on va vers le métro, afin de rentrer plus rapidement.

 

Chargé le pick-up ? Non !!! Encore et toujours des taxis improbables... 

 

A la station de métro, on a rarement vu autant de monde faire la queue pour un ticket. Du coup, après courte concertation, allez hop, on rentre à pieds, c'est pas ça qui va nous arrêter. Sur le chemin, on s'arrête auprès d'un parc où pleins de gens font leur footing, et où il y a un étang non pas rempli de poissons, mais de tortues. On a aussi appris qu'un tortue ça saute pour attraper à manger...

 

Tortue des villes... Bronzette à Bangkok Pas farouche la bête... 

Le parc aux tortues 

 

La pause est agréable avec le soleil qui décline, mais la faim commence à nous tirailler.

 

Bangkok 

 

Le mec de l'auberge nous avait conseillé une ruelle avec pleins d’échoppes, donc on s'y rend. Là, on ne sait pas lequel choisir. On s'approche finalement de photos,e t on se dit qu'on verra bien. Nous passons derrière les tuk tuk cuisine, et on va s'installer à table. Une autre fille vient en nous proposant des smooties frais. Ananas banane pour Gwéna et fraise banane pour Carole. Nos plats arrivent, des noodles fries avec du poulet et des légumes. Les 2 plats sont cuisinés différemment, mais les 2 sont très bon, et les smoothies également. Tout ça pour moins de 4€ pour 2, royal !!

 

Repas 100% Thaï !! Un délice... 

 

Ventres pleins, on rentre à l'auberge. On achète une bouteille d'eau, on skype Marco et Babeth, on tape les articles d'hier et d'aujourd'hui, on regarde les infos.... et il est grand temps de dormir.

Bonne journée à vous.




Etapes :
Krung Thep
Note: 5/5 - 4 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :

Copyright © Carole et Gwenael Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.