Billets de train et Silk Market

27/11/2013 - Pays : Chine - Imprimer ce message

Réveil hyper matinal pour Gwéna ce matin. 7H30 pétante déjà réveillé, la faim le fait sortir du lit. Du coup, il est de corvée de petit dej, biscottes avec du beurre (demi-sel) et brioche avec du Nutella. Carole continue de dormir. Il est bien trop tôt encore...

Puis, nous finissons de taper l'article d'hier et le publions sur Kikooboo. Puis il est temps de se décider sur la suite de notre voyage. Nous hésitons entre Xi'an et Qingdao (où habite Julie). Du coup nous envoyons un mail à Julie, si elle est là ce week-end nous irons à Qingdao, si elle n'est pas là nous irons à Xi'an. Elle nous répond dans la matinée que c'est ok pour ce week-end. Il nous reste donc plus qu'à trouver des billets. Nous partons donc de l'auberge vers 11h direction la gare. Nous y allons à pieds, une vingtaine de minutes de marche, dans le froid intense (et oui, quasiment la même température au ressenti que Ulan Bator...). Nous arrivons devant cette grande gare. Il y a des guichets partout devant mais uniquement écrit en chinois. Au loin une pancarte écrite en anglais nous indique un bureau. Nous nous en approchons et demandons des billets, elle nous explique que c'est à l'autre bout de la gare. Ok, demi tour, en route nous nous faisons accoster par des clochards (comme d'hab'). Arrivés dans le hall concerné, il y a des machines électroniques. Nous tentons notre chance sur la version anglaise mais nous ne trouvons pas la ville que nous désirons.

Nous patientons donc au guichet N°40. Nous faisons la queue, vient notre tour, à peine un mot d'anglais que la fille nous envoie dans le hall d'en face, il y a des guichets ''anglais''. Direction donc le guichet N°16, re-file d'attente, puis vient notre tour. Un jeune homme parlant le ''chianglais'' nous accueille. Nous demandons nos billets, présentons nos passeports, et réglons notre dû. Nous nous écartons de la file et.... Merde !! Ce n'est pas la bonne ville sur nos billets... Ce sont des billets en direction de Jinzhou, qui se prononce visiblement comme Qingdao pour nous... Bien que le guichetier est répété 3 fois le nom de la ville...Heureusement que Carole à vérifié avant de repartir de la gare. Bon comment on fait ? On se retape 20 minutes d'attente...

Derrière nous, il y a un autre guichet qui visiblement s'occupe des erreurs et des remboursements. C'est parti, troisième file d'attente. Notre tour arrive, la fille nous demande où nous voulons aller et quand avons nous achetés nos billets (elle parle mieux anglais que le gars au guichet ''anglais''). Elle chope son talkie walkie, et parle avec une autre personne. Elle nous regarde et nous dit ''allez au guichet N°1''. Bon, c'est reparti pour une énième file d'attente. Un gars derrière Gwéna commence réellement à le saouler, le mec se colle à lui, mais vraiment... Ses pieds tapent dans les talons de Gwéna et son ventre contre son dos. Gwéna recule deux ou trois fois pour lui faire comprendre mais rien y fait. En poussant un peu plus brusquement il finit par comprendre un peu. Il ne reste plus qu'une personne devant nous quand ce type décide de nous doubler. Ah nan, nan, nan, tu vas rester derrière, il retourne vite à sa place. Notre tour arrive donc, Carole avait écrit sur un bout de papier notre vraie destination. La fille, là encore, parle mieux anglais que l'autre guichet. Bref elle prend nos billets et part. Le type derrière nous gémit déjà d'impatience. Elle finit par revenir, enfin elle s'arrête juste avant faire une annonce au micro, ce qui énerve un peu plus notre poursuivant. Puis elle revient à sa place pour nous redonner l'argent des billets erronés. Puis c'est repartis, destination, date de départ, passeports, paiement... Il commence à vraiment pigner derrière nous. C'est bon nous avons les bon tickets. Ouf, il est déjà l'heure de manger, ça tombe bien il y a un mac do en face. Direction la bouffe, nous entrons, l'homme qui s'occupe du ménage nous dévisage littéralement, il s’arrête de bosser. Bon il y a, ici aussi, des clochards qui dorment sur toutes les tables. Le bouquet c'est celui qui dort affalé sur une table sous la pancarte ''réservé aux clients qui consomme''. Bon nous avalons notre repas pour partir en direction d'un grand marché. Il est réputé pour le fait que tout ce qui y est vendu soit de la contrefaçon. Il est même desservi par le métro. Nous sommes à deux stations de ce lieu. Nous arrivons donc directement à l'intérieur. Quelle surprise, il s'étale sur 5 ou 7 étages on ne sait plus), énorme. Nous avons à peine poser un pied qu'une vendeuse nous accoste ''hello'', bla bla, bla... Puis une deuxième, puis une troisième... et c'est comme ça devant toutes les boutiques. En anglais , en espagnol et même en français. Cela commence réellement nous saouler. Les vendeuses attrapent Gwéna par la manche en lui disant d'acheter un truc à sa femme... Oui c'est ça... Et après on se fait gauler aux postes frontières en repartant !! C'est vraiment très chiant jusqu'au clou du spectacle où un vendeur nous accoste comme les autres. Nous ne lui répondons pas à lui non plus, comme les 200 vendeurs d'avant. Et nous entendons direct une insulte en anglais derrière. Qui se soldera par un joli ''connard'' en toute franchise de la part de Carole. Nous décidons de repartir au plus vite, directement par l’ascenseur, une horreur. Tu ne peux même pas regarder la moindre marchandise ici sans qu'on te saute dessus et qu'on te fasse des remises à tout va. Un sac Chanel, non merci !!! Dans les mains de Carole ça fait tâche... On sort dehors et on continue de se faire accoster par des clochards qui viennent te prendre le bras et te demander des sous... Non, mais ce n'est pas parce qu'on est blanc qu'on est riche... On se réfugie dans le métro... Aaaahh, enfin tranquille !!

2 arrêts plus tard, on redescend à la gare, et on va vers notre centre commercial habituel pour faire 2 ou 3 courses, et pour pouvoir flâner tranquillement dans les magasins. On trouve un magasin de thé en vrac. Le thé chinois est réputé, et vraiment bon alors, on se lance et on achète. Du thé au jasmin. Carole le goûtera ce soir. Puis, nous faisons nos courses et il n'y a toujours pas de boites de conserves, on va improviser comme on peut.

Courses faites, on rentre à pieds à la maison. La journée est déjà terminée pour nous, on va pouvoir se reposer et se coucher tôt.

Une fois à la maison, on se pose, on prend une looooooooongue douche, on écrit cet article, on mange, et surtout, on cherche comment regarder une vidéo en français sur internet car ici, tout est verrouillé... Nous trouvons TV5 Monde....

A demain, nous on va chercher ce qu'on va bien pouvoir regarder.




Etapes :
Beijing
Note: 5/5 - 4 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :
Par manu
le 27/11/2013 à 21:19:54
Les billets de train, je crois que c\'est pas votre fort...
Départ prévu pour quel jour?
Pas de couchsurfing en Chine?
Info resto:
3 ans aujourd\'hui!!
Tu te souviens N°2,du 1er service et du mal de genoux...
Petit Futé 2014 : OK
Bisous les chouchous
Par Carole et Gwenael PAVY MAINDRON
le 28/11/2013 à 02:53:07
Effectivement, les billets ce n\'est pas notre fort... Le départ est prévu ce vendredi, direction Qingdao pour voir Julie Chasseloup de St Hilaire. Non pas de couchsurfing en prévision, je ne suis même pas sur que l\'on est accès au site.
Et cool, déjà trois ans, que de bon souvenirs, le mal de genou reviendra peut être durant les travaux du mois de mars? c\'est bien en mars? Bon!! Petit futé, ok!! mais va falloir passer à la vitesse superieur... Maitre restaurateur, guide Michelin...
Par Manu
le 28/11/2013 à 18:14:57
Figure toi que \" feu au cul \"à déjà commencé les travaux... C est plus fort que lui!! Mais plus il prend de l avance et plus j ai de chance d aller chez Mickey pendant les vacances...
La cuisine est déjà métamorphosée ! Le labo commence à prendre forme, enfin vous voyez quoi! Alors le mal de genou est bien loin à mon avis... Mais bon, sur un malentendu, on ne sait jamais!
Par Gwena
le 29/11/2013 à 01:16:02
Dany? Travaux? Y\'a rien qui t\'choque? Tu as confiance? Je peux avoir des photos... Quand il visse avec une pointe de couteau, quand il pointe avec un rouleau à pâtisserie, ou quand il démoli avec une casserole? Photo, photo, photo....

Laisser un commentaire

Copyright © Carole et Gwenael PAVY MAINDRON Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.