Chengdu, nous voilà...

09/12/2013 - Pays : Chine - Imprimer ce message

Bon nous en étions au fait que nous somnolons chacun notre tour, la lumière est toujours allumée. Nous nous cachons donc sous nos manteaux, Peluche fait office d'oreiller. La nuit devient réellement chaotique quand une fillette d'un an et quelques, se met en crise de nerfs. Elle hurle à la mort, un son strident qui traverse au moins trois wagons. La gamine hurle vraiment et le même bruit qu'un cochon qui se fait égorgé parvient parfois à nos oreilles. Sa mère la promène dans tout les sens mais rien y fait. Elle lui met la tête en bas, la console, l'engueule... Toujours pareil et cela durera une bonne heure. Face à nous le couple avec leur fils dorment chacun leur tour allongé (enfin le père et la mère). Le jeune passera son voyage debout dans l'allée. La voisine de Gwéna, fait preuve de beaucoup de souplesse, elle est en tailleur mais face au dossier, sans dépasser de son siège. Puis elle change de position, quand Gwéna se réveille, elle dort sur lui. Littéralement avachie dessus. La nuit est très courte, par contre nos bouquins avancent, il y a un peu de calme pour de la lecture. 7H30, le joyeux bordel recommence, nous en avons plein la tête car nous sommes dans une région montagneuse, avec beaucoup de tunnel, ce qui nous bouche les oreilles et nous provoquent des résonances. Ce brouhaha permanent est vraiment fatiguant. Gwéna décide de prendre un café avec des muffins. Un joli spectacle encore une fois de voir un blanc prendre son petit déjeuner.

Nos voisins eux se remettent aux cartes, 7h30, une belle heure pour jouer en criant nan ? Carole avale un muffin et du yaourt à boire, elle n'a pas confiance dans l'eau du train. Puis elle lutte pendant les dernières heures du voyage. Elle lutte contre le sommeil mais surtout contre le dégoût que nous provoque notre voisine d'en face. Petite explication. Vous vous réveillez tranquillement, petit dej avec un peu de bruit, en face de vous une femme qui mange des graines de tournesol en jouant aux cartes. Première solution, ce n'est pas à elle de jouer, elle mange normalement. Deuxième solution, c'est à elle de jouer comme elle ne peut pas enlever les coquilles de sa bouche, elle les laissent pendre au bord de ces lèvres. Enfin troisième et dernière solution, c'est à elle de jouer, elle doit faire un gros coup, elle crache tout par terre, sur elle, ou sur les chaussures de Carole. Déjà il faut avoir l'estomac accroché, mais le pompon, après avoir bien mangée, un petit rototo, suivi d'une petite toux qui lui ramène un beau crachat... Comment faire dans ce cas là ? Et bien elle se penche et mollarde à coté des pieds de Carole, enfin sur sa propre chaussure, nous la regardons estomaqués, son mari s'en rend compte et lui dit de ne pas refaire ça. Du coup elle a son mollard sur sa botte, elle attrape un mouchoir, essuie, puis balance son mouchoir entre nos sièges. Dégueulasse !!

Quelques minutes plus tard, deuxième crachat... Se sentant épiée, elle saisie un mouchoir, crache dedans. C'est déjà un peu moins crade. Mais ni une, ni deux elle balance son mouchoir par terre une nouvelle fois... Elle nous répugne... Entre temps, le balayeur est passé et nous a fait du grand ménage, y'en avait bien besoin, surtout avec ce monticule de coquilles à nos pieds. Mais bien sur, après ça, elle recommence, et en 10 minutes de temps, elle en fout autant partout que 5 enfants en bas âge !! Beurk !! Elle en a plein sur elle et s'essuie toujours les mains sur son pantalon. Quand vient soudain le temps de se préparer pour le départ. Ils descendent les sacs, rangent leurs affaires, jettent les déchets parterre, et finissent les pattes de poulet... Encore une fois, vous connaissez la formule, répugnant... Puis ils attendent, debout ,car on a senti le vent venir, qu'ils allaient sortir leur bordel et squatter le siège qui s'est libéré à côté de nous. Et bien non, on les devance, et on sort le sac de Carole pour faire comme eux, le poser sur le siège !! Baisé Jean René !!! La vieille elle ne trouve rien d'autre à faire que s'endormir profondément, 30 minutes avant l'arrêt. Ah oui, parce que le chinois se prépare toujours une heure à l'avance dans le train. Au cas où le train ne s'arrêterait pas assez longtemps...

L'heure de descendre a sonnée, pour nos voisins, pour la famille Pierre-à-feu, et pour nous. On tient nos distances, on a pas vraiment de choper une merde à leur contact... Les poux ne doivent pas être très loin... Une fois dans la gare, on suit le chemin de la sorti, encore une fois, interdiction de s'arrêter dans la gare, ce n'est pas fait pour ça. Sur le parvis, Une foule énorme attend, des rabatteurs d'hôtels, des taxis, de la famille... Nous, on se dirige vers le métro. Notre auberge est à côté d'une station. Une fois à l'intérieur, c'est la croix et la bannière pour avoir des tickets. La queue est longue et les gens poussent légèrement. On finit par y arriver, et nous avons nos tickets en poche. Nous devons donc faire 4 arrêts, un changement de ligne, et un arrêt. Facile pour nous désormais. On y parvient sans problème, et grâce au gps, on trouve l'auberge sans encombre.

On entre, et on monte au 3è, avec ascenseur. A l'accueil, on demande un dortoir 4 personnes, c'est un peu plus cher que ce qu'on a vu, mais on sort la carte d'Hostelling international, et on obtient 5 de rabais sur chaque nuit. C'est pas énorme, mais c'est toujours ça de pris. Nous dormirons donc pour 11€40 pour 2. Ca va, on reste dans les clous. Par contre, la mauvaise surprise veut qu'il n'y ai pas de cuisine comme annoncée sur internet, juste un restaurant... et F*** !! On pourra toujours pas se faire de bonne popote. On s'installe donc dans notre chambre, on aura un coloc chinois. Et nous allons manger au restaurant de l'auberge. Il y a un menu du jour pas trop cher, alors on en profite. Après cela, on se fait un petit itinéraire afin de repérer les bus qui pourront nous amener dans toutes nos destinations, et un gros supermarché qui pourra nous réapprovisionner pour les piques niques. Allez hop, en route !!

Nous marchons une petite vingtaine de minutes, et tombons sur la gare routière. Impeccable, nous prenons toutes les infos, après avoir un peu tourné en rond pour y trouver l'entrée.... qui était simplement sur la rue principale !! On est des biques parfois !! Nous repartons ensuite en direction du Carrefour pour y faire un repérage et quelques courses pour le lendemain. Il s'agit alors d'un carrefour énorme... Avec pleins de produits français... Nous découvrons des rayons hifi, vaisselle, shampoing, PQ... mais pas de bouffe... Nous faisons deux fois le tour, puis trouvons un tout petit passage avec un escalator pour monter d'un niveau. Ah de la bouffe... Et dans le premier rayon qui s'offre à nous, que trouve-t-on ? Des BN, des barquettes de LU, des galettes St Michel, des Chabrior, bref, pleins de bonnes choses qui nous manque. On craque tout de même, et on prend les moins chers, car leur gâteaux le matin, c'est pas ce qu'il y a de meilleur... C'était sans compter sur Gwéna qui a trouvé une promo BN, 2 paquets pour le prix d'1. Là ça devient plus rentable, on craque et on achète !! Après avoir fait tous les rayons dont la moitié remplis uniquement de bonbons et de gâteaux, on finit par trouver de la vraie boustifaille, et notamment, du jambon blanc !!!! Youpiiiiii !! De quoi se faire un super pique nique pour demain. Nous passons donc à la caisse, et rentrons à l'auberge.

 

Choli beau 

 

A la maison, nous nous installons dans l'espace commun, sur les gros coussins, pour taper l'article de la veille, et commencer celui-ci.

 

Toujours le même qui bosse... Gros coussins... 

 

On prend l'apéro, grâce à notre bière offerte par l'auberge, que l'on accompagne de cacahuètes d'éléphant, et nous skypons un peu avec Babeth. Après ça, on regarde autour de nous et nous rendons compte que nous ne sommes pas les seuls français de l'auberge. Il commence à se faire tard, donc nous commandons 2 assiettes de poulet au curry et une de bananes frites !! On savoure, c'est un délice... Par contre, on a eu les yeux un peu plus grand que le ventre... Du coup, le reste de bananes, on le file au 2 français qui sont derrière nous. Occasion aussi de faire connaissance. Nous voici donc avec Célia et Ben, tour du mondistes pour 10 mois, qui ont commencés il y a 1 mois ½ par l'Inde et le Népal... Bon, l'Inde visiblement, c'est pas évident, comme à peu près tous les rapports de ceux qu'on a pu rencontrer. Il faut avoir le cœur bien accroché. Du coup on se met à discuter de pleins de choses, de nos trucs et astuces, de nos vies, et de la visite que l'on va faire demain. Visiblement la même, mais chose étrange, nous n'avons pas les mêmes numéros de bus pour s'y rendre. A chacun sa technique, on en reparle demain. L'heure tourne, il est déjà 23h, et le réveil sonne à 5h demain, sachant que nous n'avons pas vraiment dormi dans le train cette nuit. L'article n'est pas fini, mais il est grand temps pour nous de dire bonjour à notre oreiller et bonne journée à tous !




Etapes :
Chengdu
Note: 4,7/5 - 3 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :
Par Manu
le 10/12/2013 à 13:00:04
J ai pas lu , pas le temps!
Info express urgente : on est maître restaurateur !!!!
Voilà, bisous
Par Carole et Gwenael PAVY MAINDRON
le 11/12/2013 à 14:14:35
Ca donne quoi comme réduction ce logo...?Et puis ici, en Chine, ils ont pourtant pas cette arrogance d\'afficher toutes sortes d\'appellations, et question fraîcheur, ça marche très bien...
Par Carole et Gwenael PAVY MAINDRON
le 11/12/2013 à 14:15:37
Ah oui, on a oublié !! Par contre c\'est une super nouvelle que vous nous annoncez là... Vous le méritez bien... Enfin surtout toi Manue !!!
Par Carole et Gwenael PAVY MAINDRON
le 11/12/2013 à 14:17:22
Erreur de frappe de ma collaboratrice... Dany le mérite, bien entendu !!
Par Manu
le 10/12/2013 à 23:19:46
Ayez, j ai lu!
Vous devenez des pros de l orientation!! Même pas perdus!!
Vous êtes toujours dans les clous niveau budget? Entre les auberges et la bouffe, ça peut vite monter ... Et il vous reste tout de même ( je dis comme vous;) ) quelques mois à faire....
Par Carole et Gwenael PAVY MAINDRON
le 11/12/2013 à 14:21:10
Et ouais !! Maintenant Carole pourra aller de St Georges à Cugand sans se perdre !!!!
Pour le budget, on rentre petit à petit dans les clous... C\'est pas évident, mais le coup de la vie peu chère nous aide bien. Nous avons 38€ par jour pour 2 à ne pas dépasser en Chine, et une moyenne sur un an de 60€ par jour... ça va donc être serré, mais on va essayer de s\'y tenir..

Laisser un commentaire

Copyright © Carole et Gwenael PAVY MAINDRON Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.