Départ pour Chengdu..

08/12/2013 - Pays : Chine - Imprimer ce message

Réveil très tôt ce matin, pourtant nous nous ne sommes pas couchés tôt hier soir. Nous n'avions rien à manger ce matin donc nous descendons prendre le petit déjeuner au resto. Nous prenons un repas complet, café (pas terrible), pâtisserie danoise, toasts, confiture, beurre salé, corn flakes, lait, et pastèque (que nous avons laissée). Bien repus nous remontons dans notre chambre, nous avons un méga article à taper, celui de notre journée d'hier bien chargée. Nous devons également faire le tri des quelques 160 photos et quelques vidéos que nous avons pris. Sachant que seulement 18 seront publiées. Nous allons à la douche chacun notre tour pendant que l'autre tape l'article. Il nous reste également nos sacs à faire, car on les a entièrement vidés dans nos casiers. Sachant que nous devons libérer la place avant midi. 11H45, l'article est fini, sacs bouclés, nous descendons dans la salle du restaurant pour publier l'article, nous laissons nos sacs à l'accueil. Car cet après-midi nous devons aller faire des courses pour ce soir dans le train.

Nous en profitons pour manger à l'auberge, ce sera fait. Un salade du chef pour Gwéna et des spaghettis bolognaise pour Carole. Pendant ce temps, a première vidéo charge, et ça prend 2h... Les prochaines attendront donc demain... Nous finissons de manger, et sommes obligés d'attendre que la vidéo finissent de se télécharger... Elle se termine et surpriiiise, elle est trop lourde alors elle n'est pas validée... Ahahah !! 2h pour rien... Tant pis, on a rien de prévu aujourd'hui.

Nous nous préparons donc pour sortir. On range le PC dans le sac, un petit pipi, et en route. On va où ? Bah on verra, on va se perdre, il faut qu'on passe 4 heures de notre temps. On se dirige donc à droite en sortant de l'auberge. Là, on tombe sur un parc grouillant de vie... Des gens jouent dans des boules géantes sur l'eau, des enfants sont dans les manèges, d'autres peignent des statues à vendre juste à côté, certains dorment, d'autres font de la gym, pendant que les derniers s'adonnent à un partie de pêche. On fait donc le tout du petit étang, et on ressort sur la rue. On décide de continuer notre chemin jusqu'à trouver une grande surface. Au bout d'une demi-heure, rien. Nous regardons alors sur le gps où est la plus proche. Nous devons donc retourner vers la tour du tambour, à une demi-heure de là où nous nous situons. C'est parti ! On longe des parcs et des temples, et on flâne. Arrivés dans l'hypercentre, l'agitation se fait ressentir. Il y a du monde partout. On aperçoit la grande surface indiquée sur le gps, c'est en fait une petite supérette... On passe notre chemin, et on va dans le quartier musulman, juste à côté, l'occasion d'aller acheter quelques beignets fourrés. On en prend 4, un comme hier, et 3 autres différents. C'est officiel, c'est très bon, aussi bien au cormier, à la figue ou bien à la noix. On trouve une supérette à la sortie du quartier, on achète des pâtes, des cacahuètes d'éléphant, des yaourts à boire et des gâteaux, de quoi tenir pour nos 17h de train, en sièges durs encore une fois.

Nous rentrons alors à l'auberge, où nous prenons une bière et un cappuccino, chacun sait qui a pris quoi. On attend 1h30, on commence à taper cet article, et nous partons à la gare à pied, il est 18h. Nous chargeons les sacs à dos, on dit au revoir aux nanas de l'accueil et on sort. Il fait déjà bien nuit, et nous prenons les rues bien fréquentées, plutôt que de longer les remparts. Nous marchons à peu près ¾ d'heure et arrivons à la gare, en ayant éviter les scooters sur les trottoirs, les vélos sans lumières et les gens qui s'arrêtent nets devant nous d'un seul coup...

Il y a toujours plein de monde sur ce grand parvis de la gare. On voit au loin l'entrée, et on y va. On fait tout le tour des barricades, car comme toutes les gares en Chine, tu ne peux pas faire tes adieux sur le quai, la gare étant réservée aux voyageurs... et heureusement, parce que quand on voit le chaos qui règne à l'intérieur déjà... Une fois dedans et après avoir fait scanner nos bagages et encore une fois fait rire les douaniers avec Peluche, On se retrouve face à de grands escalators, sans savoir où aller, rien n'est écrit en anglais ou en pinyin à la rigueur. On trouve une madame, on lui montre nos billets et elle nous dit d'aller en haut, à gauche. Une fois à l'étage, on voit le numéro de notre train sur les tableaux, et on découvre une file d'attente déjà hyper longue !! Nous avons pourtant près d'une heure d'avance. Gwéna n'hésite pas, il nous fraye un chemin et on se poste au milieu de la file. Après 30 minutes d'attente, les portes s'ouvrent, et commence la ruée vers l'or, encore une fois. Mais cette fois-ci, on ne veut pas se faire avoir, et nous faisons comme eux, en jouant des coudes. Devant le train, la désillusion, il y a déjà pleins de gens dedans. On entre, toujours en jouant des coudes, et Ô miracle, il n'y a personne dans notre portion de 6 sièges, et encore de la place pour le bagage de Gwéna en haut, et celui de Carole sous le siège !! On s'assied, tranquilles, en regardant le reste du wagon s'agiter. Là, nos voisins arrivent. 3 personnes, qui voyagent avec un gros sac de 50kg, 2 sacs à dos, un sac plastique, 1 sac en tissu, 1 seau, et 2 bidons !! Sauf qu'en arrivant dans les derniers, les choses se corsent. Il voit notre sac, et ne disent rien, mais l'autre gros sac de 50kg à côté, que l'on a déjà poussé, ils comprennent qu'il n'est pas à nous. Ils commencent alors a le dégager d'en haut, quand notre voisin de derrière (propriétaire du fameux sac) s'en rend compte. Ca a donc donné lieu à une engueulade, à celui qui avait raison sur le fait d'arriver plus tôt, ou bien de stocker ses bagages chacun de son côté, et donc chacun sa merde !! Ils ont tout de même laissé le sac du voisin de derrière à dépasser de moitié (pas dangereux du tout quand tu as ça au dessus de la tête), mis un sac à dos entre ce dernier et le sac de Gwéna, à la lanière de celui-ci qui pendouille, ils ont accroché le sac plastique, rempli de bouffe. Ils ont mis les 2 bidons à moitié sous les sièges car ça ne passe pas, accompagné du sac en tissu, lui aussi rempli de bouffe. Pour ce qui est du gros sac de 50 kg, et bien il va rester dans l'aller le temps que de l'espace se libère, et le seau, aussi rempli de bouffe, restera entre les pieds du monsieur, et de la jeune fille qui vient d'arriver, sans bagages, heureusement. Le train démarre et on a déjà pas de quoi mettre nos jambes... Premier arrêt 10 minutes plus tard, un peu de place se libère, le monsieur arrive à caler le gros sac en haut à l'aide de son fils, pour faire place à 2 autres voisins qui viennent de monter avec encore plus de gros sacs que nos actuels voisins !! Ah mais c'est que ça va pas le faire tout ça. Les leur resteront donc et dans l'allée, et entre les jambes de la nana et de son pauvre voisin d'en face... Nous passerons ainsi nos 18h de train, entassés comme dans des cages à poules qui vont à l'abattoir, et sans pouvoir tendre une jambe.

Passons au vrais détails du voyage. La famille en face de nous commence à manger, et avec 2 sacs de bouffe et un seau, y'a du choix. Viandes séchées, clémentines, lamelles de viande, pattes de poulet, pâtes lyophilisées,... Tout y passe. Et le père de famille ne peut pas s'empêcher de passer son temps debout sur les sièges. Gwéna décide de se lever pour aller faire pipi. Les détails des toilettes, vous les avez eu à l'épisode précédent, mais quand il est revenu, il dit clairement à Carole : « Le bout du wagon, c'est Bagdad !!!! ». Avec plus de détails, c'est grosso modo la tribu des cheveux sales pour les amateurs du film RRRrrrrr, ou bien la famille Pierre-à-feu, coupé d'un reste d'homme de cro-magnons et de manouche, et surtout d'une saleté.... Il y a au moins 5 ou 6 gosses, pieds nus qui courent partout, y compris dans les WC, les parents sont aussi sales, et ça se voit sur leur visage... Il y en a d'assis par terre, d'autres accroupis, et même certains allongés sous la table(on vous parle des adultes là !!) Et à côté des toilettes, il y a des mecs qui ont du acheter leur billet à la dernière minute et donc qui n'ont pas de places (les trains sont toujours plus remplis que la normale) alors ils sont avachis sur leurs bagages aux coins du wagon, et on dirait de vrai SDF !! Bref, finalement, nos voisins sont encombrants, mais on aurait pu avoir pire... Et ils décident de se mettre à faire une partie de carte qui a durée environ jusqu'à 23h, nous empêchant de sortir pour manger, et pour faire pipi, car la table de jeux était faite du seau de bouffe, recouvert d'un carton de cocotte minute (oui, ils voyagent avec leur cocotte minute), au milieu de nos sièges.. Ce jeu est juste incompréhensible pour nous, ils jouent n'importe quelle carte à n'importe quel moment. On décide de bouquiner un peu, pendant qu'autour de nous, ça fait une partie de cartes, ça fait du point de croix, ça reste debout sur les sièges, ça nous observe par dessus nos têtes (voisin de derrière), ça crie et ça pleure (les enfants de la famille Pierre-à-feu), et ça téléphone en hurlant dans son portable !! Et la fatigue nous emporte en se disant que ça ressemble plus à un HP qu'un train... Notre sommeil est entrecoupé, car bien sur, ce ne sont pas vraiment de bonnes conditions pour dormir, mais la suite, elle est pour demain...

Bonne journée !!



Etapes :
Chengdu
Note: 5/5 - 2 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :
Par manu
le 09/12/2013 à 22:00:57
Mais c\'est dans leurs natures au chinois d\'être un peu déjeulasses? Et pourquoi ils emmènent leurs maisons quand ils prennent le train? la cocote minute, c\'est pas vraiment utile dans un train...
Par Carole et Gwenael PAVY MAINDRON
le 10/12/2013 à 11:14:19
Et oui, leurs critères d\'hygiène et de propreté sont loin des notres, et ils sont dans l\'ensemble, pas mal dégueu, à quelques exceptions près...
Et on se pose encore la question de tant de bagages, notamment pour la cocotte... Le grand mystère reste encore plus pour ceux qui voyagent avec des piles d\'une dizaine de seau.. Mais pourquoi donc ?
Par babeth
le 10/12/2013 à 20:17:52
c\'est peut-être parce qu\'ils font des trafics de seau ?
Par Carole et Gwenael PAVY MAINDRON
le 11/12/2013 à 14:18:19
Les émetteurs de ce blog ne répondront pas à ce commentaire... la censure n\'est pas loin... !!

Laisser un commentaire

Copyright © Carole et Gwenael PAVY MAINDRON Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.