Du repos, du repos, du repos...

16/01/2014 - Pays : Malaisie - Imprimer ce message

Réveil difficile pour Gwéna ce matin, la fièvre est tombée mais il est k.o ce matin encore. Il a les jambes super lourdes, donc il préfère ne pas changer de ville aujourd'hui et rester une nuit de plus à Melaka. Carole à du mal à se lever aussi, alors Gwéna choppe l'ordinateur et met un épisode de Bob L'éponge... C'est vraiment toujours aussi bien de regarder ça le matin, puis Carole nous met un dessin animé un peu moins bien, pris au hasard sur you tube.

Bon, il faut se lever !! Nous partons dehors dans un genre de mille stocks en bas de l'auberge, dans l'espoir d'y trouver du pain de mie. En vain, il y a de la confiture mais pas de pain, et Gwéna est flagada, alors on remonte à l'auberge. Direction le salon, où dort encore le frère du proprio, mais il se lève peu de temps après car nous sommes quatre autour de la table et nous devons faire du bruit. Il prend des nouvelles de Gwéna qui est beaucoup moins blanc qu'hier.

Nous prenons notre café, internet, facebook... Carole commence à lire le guide du routard sur Bali. C'est décidé, nous ferons rien aujourd'hui, Gwéna n'est pas au top.

Nous voulons réserver une nuit de plus mais le propriétaire n'est pas là et son frère s'est recouché. Bon bah on file faire notre toilette, puis l'heure passe. Vers 13h30 nous décidons de partir, sans avoir pu dire que nous restions une nuit de plus... Oui oui il dort toujours !! Nous sortons manger dans un petit boui boui où il y a toujours plein de monde, bon signe pour nous.

C'est un petit stand où ils font principalement des brochettes, nous ne comprenons pas grand chose à la carte mais nous prenons 6 brochettes, 2 sachets de riz et un œuf frit, on verra bien. Le serveur nous amène nos brochettes, nous avons donc deux brochettes de palourdes au caramel, c'est un peu trop sucré mais c'est bon. Ensuite nous avons deux brochettes de poulet, un peu caramélisées aussi, puis enfin deux brochettes de bœuf caramélisées mais beaucoup moins sucrées et du coup très bonne. Avec ça nous avons donc un œuf sur le plat frit et un mini sachet de riz, genre une demi part. Nous ne mangerons pas beaucoup ce midi du coup. Gwéna n'avait pas grand appétit donc ça lui convient, par contre Carole a encore de la place. Nous nous décidons à partir dans le centre à la recherche d'un magasin, Gwéna est sur d'avoir repéré un ''Seven Eleven'' pour aller acheter un dessert. Nous faisons le tour mais pas de magasin, il a du avoir une hallucination.

Demi tour et nous rentrons. En chemin Gwéna repère un varan malais en train d'essayer de grimper sur la rive du canal. Le bord étant trop haut, il n'arrive pas à se hisser hors de l'eau et repart en nageant quelques mètres. Puis nous le voyons trouver un petit chemin pour rejoindre le quai, pour se faire dorer la pilule au soleil... Lézarder !!

Nous grimpons aussi sec sur le pont qui le surplombe pour prendre quelques photos. Malheureusement nous n'avons que le téléphone de Gwéna pour le prendre donc pas de super gros plan, mais nous sommes à moins de 3 mètres de lui. Carole descend pour essayer de le voir de plus près mais nous ne savons pas si c'est dangereux comme bêbete. Un vieux monsieur passe au même moment et jette un coup d’œil par dessus la rambarde pour regarder ce qui nous intéresse tant que ça. Carole en profite pour lui demander si les varans sont dangereux, le gars nous dit de faire attention mais nous ne comprenons pas tout ce qu'il nous explique. Nous continuons notre route en voyant passer un deuxième varan. Une fois rentré, nous faisons aussitôt des recherches sur cette fameuse espèce. C'est donc le deuxième plus gros varan au monde après le varan de Komodo, rien que ça. Nous comprenons maintenant quand le gars de l'auberge nous avait dit qu'il y en avait de la taille de petit crocodile. Bon, apparemment ils ne sont pas si dangereux que ça pour l'homme... Mais qu'est ce qu'ils sont impressionnants !! Les gens les respectent beaucoup ici et il y a comme un mythe autour d'eux.

 

Varan de Malaisie... Dangereux ou pas ? Impressionnant !! 2ème plus gros varan au monde... 

 

Donc nous voilà rentrés, Carole lit, Gwéna recherche un hôtel pour notre prochaine destination. Nous retournons dans la chambre car la Suisse qui est là parle super fort et nous casse un peu les oreilles. Petit Skype avec Florence et pas grand chose d'autre. Carole commence à être ronchon, pas l'habitude de ne rien faire et de rester enfermés, elle tourne en rond, et elle n'a pas mangé de dessert...

Gwéna lui dit alors d'aller chercher des gâteaux au chocolat dans le magasin d'en bas pour la détendre et lui faire prendre l'air. Puis elle revient, on reglande, Gwéna prépare son sac pour demain, puis Carole le fait à son tour.

Nous nous préparons de bonheur, pour aller manger tôt et pouvoir se coucher tôt pour être en forme demain. Direction le centre de la ville pour changer de cantine. Nous longeons le canal mais rien ne nous tente plus que ça. Nous arrivons près de la place centrale où les oiseaux sont tous regroupés dans les mêmes arbres. Le bruit que ça fait, c'est surprenant. On a l'impression d'être dans le nid avec eux, comme si ils rentraient tous à l'hôtel, comme les touristes. On fait tout de même gaffe où on marche, car faut imaginer les chiures d'oiseaux sur le sol... Bref, après tout ça, nous ne voulons pas beaucoup marcher, alors nous nous arrêtons au resto à l'angle de la place. Il n'y a pas grand monde mais il est encore tôt. On s'installe et on commande.

 

Les oiseaux by hitchkock !! 

 

Riz frit avec des crevettes pour Gwéna et poulet frit avec du riz blanc pour Carole. Tout ça passe plutôt bien, et nous repartons rassasier du resto. On note quand même qu'un petit stand de thé se tenait juste à côté de la où nous mangions. La dame servait des tasses de thé et les gens s'arrêtait pour boire une tasse au passage et rentrer chez eux. Ca va du gars qui débauche et qui boit sa tasse au mec en scooter qui s'arrête à peine, en passant par la mamie qui en prend 3. C'était un chouette défilé que Gwéna a pu admirer tout au long du repas.

Voilà, nous sommes rentrés à l'auberge, nous fermons les fenêtres de la chambre, branchons l'anti-moustiques et partons taper cet article. Il est maintenant terminé, nous partons nous laver et nous coucher, bonne journée.



Etapes :
Melaka
Note: 5/5 - 3 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :
Par Manu
le 16/01/2014 à 22:19:18
Toujours terminer son repas par une petite note sucrée , c\'est la règle !!!
Et pour vous faire rager un peu, je me cale à balle de galette poire choc! Ben quoi, vous avez le soleil vous!

Laisser un commentaire

Copyright © Carole et Gwenael PAVY MAINDRON Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.