Encore et toujours à Chengdu

16/12/2013 - Pays : Chine - Imprimer ce message

Réveil plutôt matinal pour Carole. Elle descend réveiller Gwéna, qui encore une fois ne bouge pas de son lit. Mais quel gros sac !! Une fois réveillé, Carole lui apprend que le téléphone a sonné cette nuit. La banque pense-t-il ? Et non, juste copain Fouine qui souhaitait prendre des nouvelles... Mais en pleine nuit dans un dortoir dix personnes, tu évites le téléphone. Nous allons dans la salle commune prendre un café avec des casse croutes, puis allons nous préparer. Ce matin nous avons prévu d'aller au Consulat français.

Il n'est pas très loin, nous empruntons un raccourci que nous avons trouvé dans la semaine. Nous marchons un bon quart d'heure et arrivons à un carrefour, un peu perdu mais nous retrouvons vite notre chemin. Enfin nous voilà dans la bonne rue. Ah !! Beh !! On voit presque l'auberge d'ici, notre raccourci est ce qu'on appelle un rallongi plutôt. Nous sommes à 2 minutes du Consulat, à partir de notre auberge. Bref comme dit le dicton ''tous les chemins même au Rhum''. (Ou un truc comme ça...).

Nous voilà donc devant le fameux building. Pas mal logés les français ici... Direction le trentième étage. Nous arrivons devant la porte qui est fermée, il faut sonner pour entrer. Une femme derrière une vitre nous demande l'objet de notre visite, nous lui expliquons et elle appelle une autre personne. Un homme vient nous accueillir, nous lui expliquons le problème. Il fait signe de le suivre, enfin à Carole seulement, il fait signe à Gwéna de rester dans la salle d'attente. Donc voici les deux récits :

1er récit par Gwéna : Bon bah je suis tout seul, dans une pièce avec 3 fauteuils et un chauffage par soufflerie, il doit faire un bon 25°C, je suis même obligé d'enlever mon manteau. Du coup je me sens vraiment dans une administration française, avec tout le monde en chemisette et un chauffage à bloque. Du coup je lis les 3 brochures présentes. La première est en chinois donc je regarde juste les images, la deuxième est toujours sous blister donc je regarde l'image de couverture. Quand à la troisième, en français, est plutôt compliquée sur les marchés financiers, et il n'y a pas beaucoup d'images. Mais je n'ai pas le temps de finir que Carole est déjà ressortie. En attendant, ça m'a rappelé la France, je me suis vraiment fait chier, comme dans une administration française... Voilà pour ma part, je laisse la place au deuxième narrateur.

2ème récit par Carole : Je rentre dans les bureaux. Je suis mon interlocuteur dans son bureau. Celui-ci me demande de noter nos coordonnées sur un post-it, pour pouvoir nous joindre facilement si il a des nouvelles de la carte. En attendant, il nous envoie un mail avec l'adresse de la valise diplomatique. C'est une adresse à Paris qui permet de faire parvenir le courrier français plus ou moins rapidement et sous scellé. Histoire que tout soit bien protégé et que ça arrive bien au bon destinataire... Ah bah c'est génial ça !! Mais c'est qu'on connaissait pas cette astuce nous... Bref, il explique tout ça, et il m'explique qu'il ne peut rien faire de plus pour nous, et qu'il en est bien désolé.

De retour dans la salle d'attente avec Gwéna, on récapitule. Ils n'ont pas vu notre carte à l'Ambassade, il ne peut rien faire de plus pour nous, hormis nous communiquer cette astuce de valise diplomatique au cas où, et nous dit que c'est aussi valable en Thaïlande et dans tout autre ambassade ou consulat, avec une fréquence plus ou moins élevée en fonction de la grosseur de l'administration. Nous repartons donc en remerciant, et en sachant qu'on nous appellera si il y a des nouvelles. Une fois dans l’ascenseur, on se dit qu'en même temps, c'est pas surprenant, il ne pouvait pas grand chose de plus. Puis, nous rentrons à l'auberge, au bout de la rue.

A l'auberge, on demande directement à l'accueil si elle peut nous trouver le billet le moins cher pour la Thaïlande, car ils ont un Ticket Office ici, et ça ne coûte rien. Ni une ni deux, elle va sur internet et décroche son téléphone. Elle nous annonce un prix qui correspond à nos recherches. On remercie. Gwéna cherche sur internet si il trouve des prix plus intéressants, pendant que Carole envoie une procuration pour ses comptes bancaires à sa banque et à ses parents. En même temps, elle envoie un mail à ses parents pour expliquer ce qu'on nous a dit au Consulat, car ils prennent le relais en France. Enfin, elle envoie un mail à l'Ambassade de Bangkok, afin de connaître la fréquence de cette fameuse valise diplomatique. Une fois tout ça fait, elle aide Gwéna à chercher. On ne trouve rien de plus concluant que ce que nous a trouvé la nana de l'accueil. D'ailleurs, elle revient nous voir pour savoir ce qu'il en est. Euh, bah en fait, il est temps pour nous de faire une pause Baby foot, et de partir manger, à l'extérieur, histoire de s'aérer les esprits. Parce que la paperasse en France, c'est déjà chiant, mais alors la paperasse en voyage, c'est pire !!

Du coup, on se détend, et on file manger.... au Burger King ! Bah oui, on a décidé de se faire plaisir, et puis de toute faon, on ne va rien dépenser d'autre que nos repas aujourd'hui, alors on en profite. Sur la route on croise un caniche en jogging à capuche, et des chaussures taillées dans ses poils !! (ils sont fous ces chinois, même les chiens..) Une fois là-bas, on découvre un resto super chouette, décoré pour Noël, et avec des caissières qui nous accueillent en anglais, royal ! On commande 2 whoopers !!! Mmmmmhh, avec des 7up sans glace et des frites, on kiffe !!

On avale tout ça, en se demandant ce qu'on va bien pouvoir visiter dans la ville pendant 2 jours avant notre vol. Et puis, surtout, on se dit qu'en rentrant à l'auberge, on va claquer un joli billet de 400€ pour les billets d'avion... Pfffffff !! Allez hop, on se lève, et on rentre. Là, on retrouve le site que la nana a regardé ce matin, on lui fait vérifier, elle valide, et on commande nos billets. Une fois les questionnaires remplis, ça nous indique que quelqu'un va nous appeler. Ah oui, mais c'est pas un numéro chinois qu'on a donné... Alors, prise de doute, Carole retourne voir l'accueil. Du coup, elle essaye d'appeler les numéros indiqués à notre place, en vain. Elle nous dit d'attendre une heure au cas où, et s'il n'y a toujours rien, on revient la voir. Ok ! A peine réinstallés, on reçoit un mail, qui nous indique le montant des charges, et nous demande de répondre pour lancer la confirmation. On s’exécute, et peu de temps après, on reçoit par mail nos e-ticket, allégés de 408€ !! Nous allons alors à l'accueil pour les faire imprimer, et voilà, nous avons nos billets en main, enfin plutôt nos 4 feuilles A4.

Chose faite, Gwéna s'attelle à la recherche d'une auberge à Bangkok. Ca ne s'annonce pas si simple que ça. Et puis, la connexion rame tellement qu'on décide d'abandonner, et de se lancer dans une grande partie de Babyfoot, encore une fois. Bon ok, aujourd'hui, Gwéna gagne encore toutes les parties, mais Carole n'en est pas pour autant ridicule. Le seul problème, c'est que quand la balle va trop lentement, elle est incapable de tirer dedans... Et Gwéna a bien compris le truc, donc il joue au ralenti... Une catastrophe... ! Le temps passe, et on ne fait rien de bien spécial. On glandouille.

Vient le moment où Marco se connecte sur Skype !! Ah, des nouvelles !! Bon, les choses ont bien bougés en tapant du poing, et en allant directement taper à la direction du Crédit Agricole. En même temps, le lundi, tu n'as pas vraiment le choix si tu veux avoir du monde... Visiblement, les choses n'ont pas été très simples, et certaine aberration, tel un coup de fil d'UPS le 5 décembre comme quoi ils nous livraient la carte, alors que c'est le jour de la déclaration de perte... Après un peu de remue ménage, ils ont finis par bouger, se rendant compte que le numéro de suivi de colis que l'on avait n'était pas le bon, et pour au final, apprendre que notre carte est arrivée à Chengdu le 13 décembre, mais que comme ils n'ont pas de numéro de téléphone chinois, et bien ils ne peuvent pas livrer. Elle est donc bloquer dans les stocks UPS !! La blague, il suffisait donc juste au Crédit Agricole, qui a du être informé par les services UPS de nous envoyer un mail ou nous appeler pour nous en informer. Mais c'était visiblement trop leur demander !!! Du coup, Marco attend le coup de fil de la dame d'UPS qui lui donnera plus d'infos. Nous, on a donné le numéro chinois du Consulat à Marco pour qu'il est tout sous les yeux. Ils ont donc 2 jours pour nous faire parvenir la carte, qui est juste à côté de nous, avant notre départ pour la Thaïlande. Nous, on en doute fortement !!

Après ça, on discute avec Ben et Célia qui s'apprête à partir pour Xi'an, on mange, on tape ces articles, et nous voici déjà à la fin de journée, près à se laver, et à se coucher.

Bonne journée



Etapes :
Chengdu
Note: 5/5 - 3 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :
Par Manu
le 16/12/2013 à 22:12:35
Dommage de devoir prendre l\'avion ... Mais dans tout voyage, il y a ce qu\'on a prévu de faire et il y a les aléas ... Même pas peur, vous êtes des grands, au top ! Il n y a pas de problème que des solutions...
Des photos du chien à basket?
Par Carole et Gwenael PAVY MAINDRON
le 17/12/2013 à 16:03:22
Et oui, on fait avec les aléas !! Et puis sans prise de tête, on se ferait chier nan ?

Pas de photo du chien à basket, trop sportif pour nous. Par contre, très Kitsch la photo dans l\'escalier !!! Les patrons qui posent avec leurs employés... ahahah !!!

Et quand est-ce que Dany installe Skype sur son téléphone, pour que Gwéna (ou moi) remplace la radio pendant le service ?
Par Manu
le 17/12/2013 à 18:05:15
Ah ah , vous l avez vu !!! On est magnifique n est ce pas? On vous enverra la photo de la plaque une fois accrochée sur notre mur ( pas par Dany bien sur... Pendant le bricolage du labo,, il a décroché une étagère avec une pelle alors...)
Et jeudi, c est dans l hebdo!
Par Saby
le 17/12/2013 à 15:31:34
la carte, la carte, la carte!!!
la gold, la gold!!!
Par Carole et Gwenael PAVY MAINDRON
le 17/12/2013 à 16:06:23
Pas encore, pas encore, pas encore !!!
Demain, Demain, Demain !!!
Après demain, Après demain, Après demain !!!

Que de rebondissements dans cette histoire, on va en écrire un roman, ou plutôt une pièce de théâtre pour Maman... Si tu veux perdre une demi-journée, demande l\'histoire complète à maman, c\'est tellement improbable qu\'on a nous même du mal à y croire !!!

Mieux la gastro ?

Laisser un commentaire

Copyright © Carole et Gwenael PAVY MAINDRON Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.