Et même Taupo !!

04/04/2014 - Pays : Nouvelle Zélande - Imprimer ce message

Réveil très froid ce matin et surtout très humide. C'est horrible !! Nous découvrons ce qui nous entoure, vue l'heure hier soir... Nous sommes bel et bien au milieu du camping, en plein milieu d'un champ en gros. Et nous sommes également au seul endroit où il n'y a pas de soleil. Gwéna prépare le petit déjeuner pendant que Carole range un peu. Nous prenons notre café et Carole part à la recherche de toilette mais revient très vite. Ils sont sous des arbres à l'ombre, elle va avoir froid aux fesses. Elle en profite pour lire les panneaux sur le site. Il y a en ce moment un concours de chasse aux cerfs qui dure un mois. Nous voyons alors débouler plein de chasseurs en quad, tous ceux qui campent là sont chasseurs apparemment.

Nous aérons un maximum le camion avant de partir et nous faisons l'itinéraire à deux, Carole à trop peur de se planter aujourd'hui. Nous tapons l'article d'hier que nous n'avons pas eu le courage de commencer en arrivant si tard hier.

L'heure tourne, nous prenons la route, sachant que nous avons déjà 30 minutes de chemin a faire... Nous découvrons les paysages autour de nous, des collines, de la verdure, et beaucoup de vaches. En route, Gwéna s'aperçoit d'un truc assez étrange, sortez les méninges c'est du calcul.

En arrivant face à un panneau indiquant Taupo (la ville que nous voulons rejoindre) il est indiqué 99 kms. Gwéna regarde son compteur kilométrique qu'il remet à zéro tous les jours, il en est à 31 kms. Donc quand le compteur sera à 130 nous serons arrivés... Logique !!

Quelques kilomètres plus loin, nouveau panneau, Taupo 72 kms, compteur du camion 63 kms. Donc nous arriverons à destination à 135 kms... Peu de temps après troisième panneau... Taupo 68 kms, compteur du camion 66 kms. Ah, Taupo est un peu plus près !! Et cerise sur le gâteau sur le dernier panneau que nous voyons avant de changer de route, Taupo 40 kms, compteur du camion 108 kms !!! Quoi ? Mais c'est quoi ce bordel ? Au premier panneau nous devions faire 130 kilomètres et au final il y en a 148 ? Amis marcheurs, méfiez vous... Partir pour une balade d'une heure peu vite vous faire rentrer le lendemain... Cela explique peut être aussi en partie notre route tardive d'hier, qui nous paraissait interminable hier, malgré les calculs de Carole....

Bon, passons à la partie la plus agréable, les visites de la journée. Nous faisons une première pose à ''Pouakante totara'', le totara le plus grand du monde. Nous nous garons près de la route et cherchons l'entrée du chemin. Il est indiqué qu'il y a 20 minutes de marche mais nous ne savons pas si c'est aller ou aller retour. Nous trouvons le sentier qui s'enfonce directement dans une forêt, voire une jungle très dense et très épaisse. C'est très humide ici, ça glisse un peu et cela rappelle de mauvais souvenirs à Carole qui marche doucement. Nous avançons mais rien ne nous indique le bout. Dès que nous voyons un arbre bizarre ou assez grand, nous vérifions que ce ne soit pas ça. Au bout, d'une vingtaine de minutes nous arrivons face à un arbre entouré de grillage, c'est sur, c'est ça. C'est une nouvelle fois incroyable de voir un tel arbre, ses branches sont plus grosses que les plus gros troncs d'arbres de chez nous. Son tronc fait presque 4 mètres de diamètre. Nous en faisons le tour, essayons de le prendre en photo, en vain, et chemin inverse.

 

Encore un gros arbre, le plus grand du monde de cette sorte On a tout essayé pour le prendre en entier... On aura finalement que la cime...

Petite marche en forêt Ca parait pas comme ça, mais c'était vachement impressionant 

 

Nous pouvons poursuivre notre route. Nous voulons aller voir des sources d'eau chaude, il est déjà l'heure de manger mais nous préférons faire la route d'abord et manger une fois sur place. Nous voici à Oraketi Korako, une source d'eau chaude. Petit doute tout de même, on ne sait pas si c'est payant ou en libre accès... Bah oui, on a pas la maille de faire des trucs payants. Sur le parking, on arrive au bord d'un genre de lac, traversé par une rivière, qui fume. C'est assez marrant à voir. Et sur la rive opposé, Carole reconnaît au premier coup d'oeil la photo qu'elle a sous les yeux dans une brochure... Par contre, c'est inaccessible à pied, il faut prendre un genre de petit ferry. On verra ça après manger. Mais avant tout, Gwéna ne résiste pas à l'envie de tremper sa main dans l'eau pour savoir si elle est vraiment chaude. Verdict ? C'est pile poil impeccable pour le bain. Du coup, Carole y va à son tour... Bon, faut pas pousser, c'est quand même super chaud, même trop pour le bain. Et chose surprenante, c'est que dans cette eau presque bouillante, vivent des petits poissons... C'est fou non ?

 

Oraketi Korako, sources thermales Oraketi Korako, sources thermales 

 

Gwéna allume le gaz, et commence sa tambouille. Carole qui ne tient pas en place, par voir ce qu'il en est pour les ferrys. Elle rentre dans l'espèce de café-restaurant-office de tourisme, et en ressort rapidement avec les prix en tête. Elle revient voir Gwéna et annonce... 36$ par personne !! Bon, et bien on va manger et puis voilà !! Ceci dit, en regardant la carte, on voit une route qui passe derrière, de l'autre côté de la rivière. Peut-être aurons nous un point de vue sympa.

Ventre plein, photos en boîte, on prend la route pour aller voir de l'autre côté. Nous trouvons sans peine, et arrivons vite sur une route de graviers... Nous roulons pendant une bonne 20aine de kilomètres sans rien voir de particulier, hormis un parc surveillé par des caméras et notifié... ''privé''. Bon, bah on aura essayé, pas fous les mecs, ils ont tout barricadé pour les gens comme nous. Demi-tour, et on file vers Taupo.

Non loin de là, se trouvent les Huka falls. Les photos font rêver. Ce serait dans la petite ville de Wairakei, au nord de Taupo. Nous prenons cette direction, et découvrons que Wairakei n'est en fait pas une ville, mais un genre de grosse zone artisanale dédiée au tourisme... Spa, bains thermales, vol en hélico, en avion, tour en bateau, culture maori.... de tout. Mais pas trace des cascades... Ceci dit, on trouve un lookout, ça peut être sympa, on y va. Nous empruntons alors une route privée qui nous fait slalomer dans une station hydroélectrique... Enfin plutôt un truc avec de la vapeur pour faire de l'électricité. Arrivés en haut... c'est en fait un point de vue sur cette station, mais pas du tout sur la région... Et nous, c'est pas trop notre truc, on y comprend pas grand chose bien que ce doit être intéressant, alors nous redescendons... Nous reprenons la route de Taupo. Toujours pas de cascades en vue. Mais pour une fois, il n'est pas 17h, nous avons le temps de partir voir l'office de tourisme qui nous en dira plus. Nous arrivons à temps, c'est encore ouvert et bourré de gens. Nous trouvons une carte qui nous donne tout de suite les bonnes directions, puis nous demandons quelques infos sur la ville. Carole a aussi la bonne idée de demander où se situe le camping gratuit le plus proche d'ici. Car nous, d'après notre plan et les infos du DOC, le premier est dans une centaine de kilomètres.... C'est alors qu'elle nous fait une petite croix sur la carte et surprise, c'est dans la ville... Nous n'aurons donc pas plein de bornes à faire encore ce soir, et nous allons pouvoir profiter. Merci m'dame. Nous continuons à chercher quelques infos, notamment sur un trek très réputé ici. Puis nous reprenons la route.

Quelques kilomètres plus loin, nous voici enfin près de ''huka falls''. Le bruit laisse présagé un joli spectacle... Nous sommes très surpris dès le premier coup d'oeil. Nous nous attendions à une grande cascade verticale mais c'est une grande cascade horizontale. En fait ce n'est pas vraiment une cascade mais plutôt un rétrécissement du cours d'eau qui crée des rapides en gros. Mais qu'est ce que c'est impressionnant !! Pour vous donnez une idée, 40 m3 par seconde... Nous faisons le tour du site à la recherche du bon endroit pour jeter la pièce d'Eva. Et oui... rappelez vous... Nous avons fait du couchsurfing à Perm en Russie, et avant de partir Eva nous avait confié la mission de jeter une pièce dans l'eau pour réaliser son rêve, s'installer en Nouvelle Zélande. L'endroit est tellement impressionnant que nous le choisissons pour balancer la pièce. Nous faisons quelques essais pour trouver l'endroit d'où nous pourrons prendre des photos avec Gwéna, la pièce et l'eau. Nous trouvons enfin le bon endroit, Carole s'occupe de la photo, Gwéna du lancer. Nous n'avons pas encore regardé le résultat mais nous espérons que ça ira.

 

                                                                                               Huka falls Huka falls Huka falls Huka falls

Test de lancer de pièce concluant Lancer de pièce râté... 

 

Voilà nous pouvons partir dans le centre faire quelques courses. Nous trouvons un magasin que nous avions déjà vu dans le pays. Nous faisons le tour et ressortons les bras chargés. Nous devions aller mettre de l'essence mais Gwéna préfère aller directement au campement, il voulait faire cuire des pommes. Nous faisons le tour du campement et nous sommes déjà bien nombreux ici. Nous trouvons un petit coin près de l'eau où personne n'a pu s'installer à cause de la hauteur sous les arbres. Gwéna fait cuire des pommes avec de l'eau et du sucre pour avoir un dessert chaud et surtout qui change. Nous réchauffons les restes de ce midi puis Gwéna part finir son dessert. Toast de pain de mie grillés avec quartiers de pommes caramélisés et caramel liquide dessus. Ca passe plutôt bien.

Voilà pour aujourd'hui, nous ne parlerons pas des toilettes du campement.... Bonne journée, c'est la dernière avant le week end...


Note: 5/5 - 1 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :

Copyright © Carole et Gwenael PAVY MAINDRON Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.