Journée pleine de questionnements...

15/12/2013 - Pays : Chine - Imprimer ce message

Réveil tardif, surtout pour Gwéna qui ne parvient pas à émerger. La journée de la veille nous reste en tête, et même si on essaye de prendre ça avec du recul, ce n'est pas évident... On se lève doucement, et on va prendre notre petit déjeuner, comme chaque matin.

L'un comme l'autre, nous avons pensé toute la nuit à ce problème de carte bancaire, et aux solutions qu'on pouvait avoir... Du coup, la discussion tourne vite autour de la chose...

On essaye d'évoquer les différentes options qui s'offrent à nous, mais nous sommes l'un comme l'autre un peu irritable... Du coup, pour le début de matinée, on en discute vaguement. La journée s'annonce prometteuse...

La matinée passe rapidement, on ne fait rien de trop spécial. De toute façon, notre cerveau est comme anesthésié. Du coup, le temps passe sans trop savoir ce qu'on a fait de notre petite matinée, car on ne s'en souvient plus...

Vient alors le temps du déjeuner. Nous avions du jambon, du fromage, et du pain... On a commandé des frites et de la mayo, et zou, de quoi bien remplir le ventre de Gwéna. C'était sans compter notre humeur merdique et notre prise de tête qui nous a laissé chacun dans notre coin pendant pas loin de 2h... Oui, Carole ne sait pas faire la tête plus longtemps...

De toute façon, il faut qu'on trouve une solution, alors il faut bien se parler. On se calme, on s'explique, et on note noir sur blanc les 3 solutions possibles:

  • Attendre les visas chinois à Chengdu en faisant une extension de visa et rester à patienter sagement ici.

  • Partir pour Kunming dans le sud, rester quelques jours et rejoindre le Laos en bus en demandant les visas à la frontière

  • Rester à Chengdu jusqu'à expiration de nos visas, et prendre un avion vers la Thaïlande en faisant une croix sur le sud de la Chine et le Laos.

Les 3 solutions sont envisageables, mais, la première nous oblige à demander une extension de visas qui nous coûtera 60$, sans savoir si la carte arrivera bien un jour. En plus, on a vraiment plus rien à faire ici, ce serait donc de l'argent dépensé à ne rien faire. Une perte de temps, une perte d'argent.

La deuxième solution nous bloque par le temps. Nous sommes déjà le 15, il nous faut 20h pour aller à Kunming, puis 20h pour rejoindre la frontière Laotienne, soit 2 jours. Il nous reste donc 2 jours dans le Sud, et ça nous occasionne beaucoup de frais car nous devrons nous servir de la carte de Gwéna pour faire pas mal de retrait, sans compter qu'au Laos, le système de carte bancaire n'est pas très développé, et on sera obligé de retirer. (a préciser que nous avons des frais de retrait avec cette carte, mais pas de frais de paiement).

La troisième solution nous paraît donc la plus judicieuse. Lundi, on va faire un tour au Consulat, voir si par le plus pur des hasards la carte ne serait pas arrivé, et puis on avisera en fonction de ça. Si elle n'est pas arrivée, on prend un vol pour la Thaïlande à la fin de nos visas chinois en zappant le Laos. Ca nous coûtera 400€ soit un bras pour nous, mais ça équivaut aux dépenses qu'on aurait pu faire au Laos, en nous évitant les galères.

Du coup, on se met d'accord sur cette version et on essaye de s'organiser autour de ça. Nous passons alors notre après-midi à chercher les billets d'avion les moins chers, en sachant que nous et les aéroports, c'est une grande nouveauté. Et on ne vous cache pas notre déception que de devoir prendre l'avion... Et oui, nous qui ne pensions que prendre le train... Tant pis, on se fait une raison, et on passe nos nerfs comme on peut. Sans compter sur la connexion internet d'une lenteur des années 90, qui nous laisse le temps de jouer au baby foot entre chaque recherche, ou presque...(bon d'accord, aujourd'hui, c'est Gwéna qui a gagné)...

Vient le moment où on en a ras-le-bol de chercher, alors on décide d'aller un peu prendre l'air. Après tout, on est en Chine, et ça change bien les idées. Nous descendons en bas de l'auberge pour faire le marché, dans l'espoir de trouver quelque chose qui pourra nous servir de goûter, et une bonne bière pour Gwéna. Bon ce marché est sympa, mais on a ni besoin de viande, ni besoin de poisson, et les clémentines ne nous redonnerons pas assez de force. Du coup, on s'emmanche dans les petites ruelles à côté de l'auberge.

Nous voici alors dans la vraie vie chinoise... Plus on avance et plus on voit de drôles de choses. Pour en citer quelques unes, on voit, assis sur le trottoir, deux dames avec une bassine entre les jambes. La première est en train de décortiquer des genres de grosses crevettes, en leur arrachant la tête. Bien sur, les crevettes sont encore vivantes et se grimpent les unes sur les autres dans la bassine... La deuxième elle, s'attaque à un plat qui n'existe pas en France. Ici, ils mangent des crapauds (Julie, si tu nous lis, ce sont vraiment des crapauds vus la taille qu'ils font, ça ne peut pas être des grenouilles...) La bassine est pleine de crapauds morts, et elle les dépece, puis les vide... Wouhouou... ça c'est trash !! Et puis en plein milieu du trottoir, c'est agréable, entre les poubelles, les vélos, les passants, les crachats... Mmmmh !! Bon, on passe notre chemin et on continue notre route. On découvre pleins de petits restos style cantines, avec des tables et chaises en bois, et rien d'autres, des coiffeurs de quartier, des masseurs de pieds (ce qui fait frissonner Carole tellement ça la répugne), et des boucheries charcuteries. On serait ttenté de se dire que c'est génial parce que Gwéna est dans son élément, mais non, bien au contraire... Les commerçants sont installés dans des sortes de garage, mais un vrai garage de mécano du dimanche... Bien dégueulasse. Les saucisses pendouillent, accrochées à la toiture, jusqu'à 30cm au dessus du caniveau, sur le trottoir, les viandes sont à sécher partout, et dans les endroits les plus improbables. Ca va du séchoir à chaussettes, jusqu'à l'arbre au coin de la rue... Après notre petit tour, bien sur, on a pas acheté de barbaque, on se retrouve dans l'une des rues majeures de la ville. Si là on ne trouve pas une bière pour Gwéna !! Il nous a quand même fallu parcourir un bout de la rue dans les 2 sens avant de trouver une Tsintao de 50cl à 3kopek50 !! Bière en poche, on rentre à l'auberge, pour y commander des beignets de bananes. Il faut bien ça !!

On s'installe à table, et le temps que les beignets arrivent, on Skype Florence, qui nous montre les premières photos de la distribution de noël. On discute en mangeant nos bananes, puis Carole part à la douche pendant que Gwéna écoute RTL2 et cherche un site pour regarder la télé.... La connexion est trop faible pour ça du coup.

Carole revient et Gwéna part à son tour mais il croise Ben et Célia qui reviennent de Juzaighon. Visiblement leur voyage a été pas mal. Bon, bien sur, en hiver, y'a toujours moins de choses à faire en montagne, mais ils ont l'air d'avoir tout de même apprécié. Et patati et patata, pendant que Carole skype ses parents pensant que Gwéna est à la douche. On avait besoin de l'avis de Marco et Babeth pour nous rassurer sur notre décision, et pour être sur que nos démarches ne soient pas mauvaises. Ils sont entièrement d'accord avec nous et commencent véritablement à s'impatienter de voir le Crédit Agricole laisser leur fille et leur gendre à l'autre bout du monde, sans moyen de paiement, depuis presque 2 semaines... Ils ont décidés de prendre le taureau par les cornes et de faire bouger les choses demain !! Merci Papa Marco et Maman Babeth !!! Rassurés par tout ça, et étant sur que nous n'aurons pas de frais de virement de banque à banque, nous voilà revigorer et près à manger, de bon appétit. Nous commandons, encore une fois un peu trop... On se retrouve avec une grosse assiette de riz aux œufs brouillées, un bol de riz sec, du porc caramélisé aux gousses d'ails, et une pizza. Avec ça, si on ne fait pas caca demain !! On engloutit notre repas, en laissant la moitié de la pizza, parce que les poivrons et les oignons crus ont un peu détruits notre estomac...

La journée se termine ainsi, et nous filons nous couchés, en pensant enfin à de meilleure chose !!




Etapes :
Chengdu
Note: 5/5 - 2 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :
Par Manu
le 16/12/2013 à 22:04:16
Y a des jours avec, et des jours sans... Vous êtes dans un jour sans... Faut pas désespérer, relativiser! Vous êtes en Chine, vous allez pas y retournez de sitôt, alors on se morfond pas et on bouge son fessou !!!
Non mais oh !!!

Laisser un commentaire

Copyright © Carole et Gwenael PAVY MAINDRON Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.