L\\\'Armée enterrée du Premier Empereur Qin

06/12/2013 - Pays : Chine - Imprimer ce message

On se réveille tôt et en forme aujourd'hui. Après s'être couchés à 22h à peine la veille, on vient de dormir 9h30, du coup, nous avons bien récupéré. Ca fait du bien. Gwéna se lève pendant que Carole se rendort. Elle n'a finalement pas le choix, car l'eau bout et la bouilloire ne saute pas, pendant que Gwéna est parti aux toilettes.

Tout le monde levés et habillés, on prend le petit déjeuner, café, brioche et confiture. En regardant les infos, on apprend la mort de Nelson Mandela... 95 ans et une longue vie derrière lui... Puis, nous tapons l'article de la veille, en écoutant RTL2. Dans le fond, on ne peut pas se passer de notre France... Nous publions l'article et nous filons faire notre toilette.

Après avoir pris notre temps, il est bientôt 11h, et il faudrait peut-être qu'on s'active un peu. On se prépare, on grimpe au troisième étage voire où le linge peut sécher après être lavé. Bah oui, il n'y a pas de sèche-linge... Nous découvrons alors une coure intérieure remplie de Tancarville, où le linge de plusieurs locataire est en train de sécher. Et mine de rien, la courette est superbe... On a vraiment dégotés une bonne adresse. Nous redescendons à l'accueil, demandons le prix de la machine pour demain, et nous faisons confirmer les numéros de bus pour aller voir l'armée enterrée. Bus numéro 103 ou 9 pour aller à la gare, puis bus numéro 306 pour aller à une quarantaine de kilomètres de là. C'est parti. Première étape, trouvé le premier arrêt. Pas difficile, c'est à 200 mètres à peine de l'auberge. Nous devons juste traverser une route et marcher un petit peu. C'est bon, le bus 103 arrive, on grimpe. 1 yuan par personne, comprenez 0,12€... Valable la Chine ! Pas de place pour s'asseoir, on reste debout, près de la conductrice. Rock'n'roll le bus ici. On évite les mobylettes, les vélos, les voitures qui coupent devant, elle klaxonne pour que les piétons se mettent à courir, sinon c'est à leur risque et péril, bref, nous arrivons tout de même entier à la gare. Notre mission, trouver le deuxième bus. Sur la grande place, une foule énorme, comme la veille. Et il y a de tout. Du clochard à la petite pouf, en passant par la vieille dame et le commerçant... C'est impressionnant de voir tout ça sur un même lieu. Ca respire la Chine, la vraie !! On trouve la station de bus. Là, il y a un panneau avec le numéro du bus et le prix, 7 yuans par personne. Doit-on acheter les billets ici ? Devant nous, un couple de blanc. Carole court pour les interpeller et leur poser la question. Ils mettent 3 plombs à se retourner, ne voulant pas répondre à Carole, pensant que c'était une chinoise qui les abordait pour la énième fois... Finalement, ils se sont retournés, se sont excusés en rigolant et on répondu gentiment à nos questions. Les billets s'achètent donc dans le bus, visiblement. C'était obligés que 2 blancs aille au même endroit que nous...

Devant le bus 306, une dame attend sagement que les gens arrivent. Devant les autres bus, une crieuse essaye de rameuter le maximum de personnes. Nous comprenons vite, le 306 est public, les autres se sont des compagnies privées, et un tout petit peu plus cher. 8 yuans au lieu de 7, mais c'est pour le principe, nous n'aimons pas trop nous faire crier dessus, nous avons donc pris le 306. Il démarre, et la dame vient nous demander son du. C'est donc bien 7 Yuans par personne. Aujourd'hui, on compte de près nos sous, car avec le problème de la carte de Carole, on ne peut pas retirer facilement. Notre carte Gold étant refusée dans beaucoup de distributeur. Nous roulons donc pendant une heure. Le bus fait quelques arrêts, mais le notre, c'est le terminus, pas compliqué, encore une fois. Nous arrivons enfin sur place, ou plutôt sur un énoooorme parking. On suit le mouvement et nous marchons. Là, les 2 blancs nous demandent par où aller. Bah en fait on en sait pas plus qu'eux. Ils nous apprennent même qu'il faut marcher quinze minutes après la billetterie pour accéder au site... Ah, bah on verra bien. Nous nous suivons donc mutuellement, et arrivons à la billetterie. Une guide nous accoste. Oui mais non merci, ça ne nous intéresse pas, on a notre guide du routard..., et nous savons lire l'anglais... Elle nous demande si les autres sont avec nous. Bah non, on ne les connaît pas... Là, elle a un peu du mal à comprendre, mais elle s'en sort bien pour une chinoise, et les 2 autres finiront par accepter ses services. Nous achetons nos billets, 120 Yuans par personne. C'est pas donné, mais c'est quand même l'un des plus grands sites archéologiques du monde... Billet en poche, on se présente à une entrée. Ah non, ce n'est pas par là, ici, c'est si on loue une petite voiturette pour aller jusqu'à l'entrée. En effet, c'est pas pour nous, on a des jambes, on s'en sert. Nous prenons donc la direction indiquée par la dame. Et nous traversons alors un village entier de marchands de souvenirs et de restaurants en tout genre. Vous avez dit site touristique ? Là, nous y sommes !! Après en effet 10minutes de marche, nous arrivons à un guichet. L'homme composte nos ticket et nous pénétrons sur le site. Sur le guide, il est noté de faire le bâtiment à droite en entrant. Chose étrange, c'est une route. Gwéna comprend donc que nous ne sommes toujours pas sur le site. Nous filons encore 5 minutes et repassons un guichet avec fouille des sacs (ça faisait longtemps). Là, nous sommes enfin au bon endroit.

Nous commençons par le bâtiment sur notre droite. Il s'agit du bâtiment des chars. A l'intérieur, il y a un musée avec les techniques de fouilles, des soldats exposés dans des vitrines, des poteries,... Puis, nous faisons une seconde salle, toujours dans le même hall. Trônent au centre et dans l'obscurité, 2 chars en bronze, tirés par des chevaux, en bronze également. La précision est bluffante et nous trouvons ça superbe. Se dire que tout ça a été fait il y a des décennies de cela, avec une telle précision, et pour un seul homme qui voulait être enterré au milieu d'une armée... C'est quand même fou. L’Empereur Qin aura au moins le mérite d'avoir donnés du boulot à des générations entières... Il y a pleins de détails à voir, mais nous poursuivons notre route. Dans la troisième salle, ça parle des dates des différentes découvertes et des archéologues. Pareil, nous passons assez vite.

 

Char en bronze Deuxième char en bronze 

 

A la sortie, nous nous dirigeons vers la fosse numéro 2. Le bâtiment est de taille moyenne. C'est un endroit qui n'a quasiment pas encore été fouillé, cela permet de nous rendre compte du boulot pharaonique qu'il reste pour les archéologues. Cela ressemble à des vagues géantes, recouverte de petites ondulations. Ces petites ondulations viennent du fait qu'il y avait des poutres pour accueillir un plancher bois, le plafond de ce tombeau. Nous y découvrons dans quel état sont les statues en sortant de terre, explosées, enchevêtrées, et il y a un cheval de reconstitué pour nous rendre compte de la taille des poteries.

 

fosse n°2 fosse n°2, lego géant

fosse n°2, cheval reconstitué 

 

Nous filons vers la fosse numéro 3. Le bâtiment est le plus petit, En faisant le tour nous découvrons quelques soldats au fond de ce trou. Cela nous laisse rêveur quant au dernier hall... Il s'agit ici de la Commanderie selon certains archéologues. Il y a peu de statues ici, et il manque beaucoup de têtes... Mais la scène est déjà impressionnante.

 

fosse n°3, la commanderie fosse n°3 

 

Nous sortons, il est 14h30, nous commençons à avoir faim, heureusement nous avons trois clémentines et deux barres de chocolat. Nous nous installons sur un banc pour grignoter. A notre gauche... Un groupe de chinois avec leur guide et son drapeau pour ne pas qu'ils se perdent... A notre droite... Un couple avec un gamin, ce petit est sur les jambes de la maman. La dame écarte les jambes pour écarter celles du petit en même temps. Et c'est parti, il se met à pisser sur les pavés où tout le monde marche, en plein milieu, à 1 mètre de nous, dégueu !! Une fois l'affaire terminé, les parents changent de banc. Il s'installe à côté de nous à la place du bus de chinois. Le gamin est parterre, accroupi, le cul à l'air. Gwéna propose à Carole de partir rapidement car il a dans son champ de vision le petit qui ne va certainement pas traîner à déposer une brique devant nous qui mangeons... Ces vraiment crade. Ok, les gamins sont précoces, mais j'ai du mal à imaginer ça en France...

Bon, nous pouvons nous diriger vers la fosse numéro 1, nos clémentines sont avalées. Du coup le bâtiment est énorme. On ne voit presque pas le fond. Face à nous, pleins de chinois qui se prennent en photos et avachis sur la rambarde. Du coup, on ne voit pas directement les fosses. On les contourne et apparaissent devant nous des centaines de bonhommes dans des tranchées, tous parfaitement alignés.

 

fosse n°1, rangée d'archers fosse n°1 fosse n°1, bien en rang 

 

C'est hyper bluffant. Il n'y en a pas un pareil... Il faut dire que les 700 000 hommes, ouvriers et paysans qui ont du délaissés leur champs, avaient à leur disposition, plusieurs types de coiffures, de mentons, de moustaches, ce qui rend chaque guerrier unique.

 

Fosse n°1, un soldat en gros plan 

 

Ca a pris plus de 36 ans pour faire tout ça, mais l'Empereur est décédé, ils ont donc tout arrêté... Une famine avait été provoqué à cause de ce chantier... Bah oui, y'avait plus d'agriculteurs !! Donc il faut imagier que près de la moitié du chantier a été avorté... C'est juste impensable quand on voit déjà la taille de cette fosse... Plus de 1000 statues ont été découvertes ici, mais ils estiment en trouver près de 5000 juste dans cette fosse. On a pu aussi avoir le plaisir de voir quelques archéologues à l'oeuvre. L'une a cherchée avec ses pinceaux, les autres a assembler un guerrier, pendant que d'autres arrosait à l'arrosoir la terre pour humidifier l'air, trop sec... Ils sont loin d'avoir terminé, car sur une bonne quinzaine de ''trous'', il en reste encore bien 9 à creuser, au pinceau, s'il vous plaît...

 

Fosse n°1, archéologues au travail Fosse n°1, petit pinceau pour grande taille... 

 

Certains guerriers sont sortis des tranchées car ils sont en cours de recomposition. Chaque soldat est cassé en pleins de petites pièces, et les archéologues ont donc à faire à un puzzle géant... Ce qui explique que presque tous les soldats ont un petits numéros autour du coup ou du poignet...

 

fosse n°1, l'étendue des dégâts fosse n°1, en cours de recomposotion fosse n°1, soldat numéroté, en cours de réparation 

 

Parce que c'est pas des petites bêtes, tout est à taille humaine. Les guerriers mesurant entre 1m70 et 1m85 environ, et les chevaux étant à taille réelle également... Et imaginez tous ces soldats armés, de vraies armes... Et oui !!! Tous avait leur arme respective !! Avec le temps, tout a été pillé plusieurs fois lors des différentes dynasties qui suivirent Qin... Et tout éteint coloré. Après reconstitution, l'effet devait être hallucinant, avec cette impression de se retrouver face à une Vraie Armée !!

 

A échelle humaine Fosse n°1, chevaux encore colorés... 

 

Pour la petite histoire, à 1km environ de là, il y aurait la sépulture du fameux Empereur Qin... Sous une colline de 47 mètres de haut, inviolable... Un système d’arbalètes automatiques serait installé là, et le tombeau reposerait sur une mer artificielle représentant les différentes rivières de Chine, Bien sur, faite en mercure, avec un système encore une fois ingénieux qui reproduirait les courants... Rumeur ou réalité, toujours étant que le taux de mercure dans ces terres est 100 fois plus élevé que la norme, et que pour ordonner à son peuple de construire une armée telle en prévoyance de sa mort, cet Empereur en aurait été complètement capable... Une véritable folie !!!

Après avoir fait le tour de tout ça, et en se posant maintes questions de savoir comment une œuvre pareil peut être possible, nous ressortons tranquillement du site...

Nous commençons à avoir faim maintenant mais nous avons juste assez d'argent pour se payer le bus pour rentrer. Nous essayons de retirer a côté du site, peine perdue... Notre carte n'est pas acceptée ici... Bon bah nous rentrerons le ventre vide alors.

Le bus nous ramène donc à la gare de Xi'an. Nous nous dirigeons vers celle-ci pour trouver un distributeur, aucun en vue. Tant pis nous rentrerons à pied à l'auberge en cherchant de nouveaux tirlipotes...

Nous en trouvons un juste en face de la gare. Une fois, deux fois, ça ne fonctionne pas on s'en va. Deuxième et troisième guichet toujours pareil... Rrrrh

Au quatrième, bingo, il est indiqué mastercard au dessus. Seul petit problème, nous ne pouvons retirer que 1000RMB, et nous avons le droit qu'à 2 retraits gratuits par mois. Du coup nous avions prévu de retirer au moins 4000 mais ça ne sera pas possible. Sur le chemin nous passons devant une bonne douzaine de banques différentes. Soudain Carole aperçoit une banque qui nous avait portée chance précédemment. Nous décidons d'aller y faire un test pour voir combien nous pouvons retirer. Jusqu'à 5000 ici. Parfait nous retirons un peu, nous aurons des frais car c'est le troisième mais on a pas le choix. Carole se dit qu'il faut envoyer un mail au Crédit Mut'mut, à Béatrice, pour lui demandée si exceptionnellement elle pouvait nous faire cadeau de ce retrait.

Nous rentrons, Carole vérifie tout de même si elle n'a pas de frais à chaque transaction, car depuis le début tout paraît être mensonges. Puis nous regardons un peu les auberges pour notre prochaine destination. Après avoir envoyé un mail à notre banque, bien sur. Petit Skype avec Florence, Delphine et tonton Gilles (qui devait être à l'apéro).

Puis nous décidons d'aller manger au restaurant de l'auberge, car nous avons GRAVE la dalle. En bas, nous sommes dans une salle assez sombre mais très cosy... La serveuse nous présente la carte... euh pardon, le dictionnaire... Tout y est écrit à la main, en chinois et en anglais. Et elle est plutôt jolie cette carte. Gwéna opte pour la salade du chef et Carole un Jambon-fromage chaud... Avec bien sur, 2 Tsintao pour accompagner tout ça... La bière est chère ici, mais c'est un resto... Saleté de restaurateur, toujours a se graisser sur notre dos... ahahah !! Hein Manu ? En prenant notre commande, la serveuse nous demande si nous sommes français. Euh oui !! On demande alors si elle parle français car elle a reconnu notre langue... Ah non, mais elle adore Audrey Tautou !! Au passage, elle demande si nous sommes en couple... Ah ça oui, et te tracasse pas poulette, Gwéna trouve les asiat' vilaines... !! On a bien rit. Dans la salle, un écran géant qui diffuse un film en anglais sous titré chinois. C'est la fin, alors on a pas tout compris... Là, les plats arrivent. Carole a des frites qui ont goût de poissons... Mais c'est comme même très bon, et Gwéna a une grosse salade avec pleins de trucs dedans, qui est aussi très bonne... Pendant que nous mangeons, le serveur programme un nouveau film, avec Vin Diesel... Un espèce de Nanar de science fiction très mal fait et qui nous fait bien rire tellement c'est grossier... C'est Riddick au cas où, pour vous éviter une grosse daube !! Carole aperçoit alors un petit chien derrière le bar. Après mangé, elle file donc faire quelques caresses au petit toutou !! Trop mignon, et avare de câlins, il a carrément sauté sur ses genoux... Trop mignon, mais pas possible de le ramener dans les chambres bien évidemment...

Nous remontons, on file à la douche, on encore une fois bien rit quand un chinois a vu Carole sortir du côté des mecs... Choquant !! Ahah, bien drôle !! On va dans la chambre, on s'installe sur le lit, on commence cet article et notre coloc rentre. On ne fait pas de bruit, et on se couche rapidement car la fatigue nous emporte...

Bonne journée à vous !! A demain




Etapes :
Xi’an
Note: 5/5 - 3 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :
Par Saby
le 09/12/2013 à 13:22:26
Impressionnant cette visite!

PS: Régis adore ce type de nanar. Résultat Riddick, je l\'ai vu 3 fois. (Faut que je reprenne le contrôle de la zapette).

Par Carole et Gwenael PAVY MAINDRON
le 10/12/2013 à 11:35:30
O merde !! c\'est quoi ces goûts de chiottes ? Enfin il faut dire que nous c\'était en anglais sous titré chinois et arabe... Ca n\'était pas en l\'avantage du film... Mais c\'est quand même un sacré nanar !!
Pour la visite, c\'était vraiment impressionnant, et de se dire qu\'il en reste les 3/4 sous terre, ça en bouche un coin...
Par manu
le 09/12/2013 à 21:37:25
C\'est sur ce genre de produits que l\'on gagne difficilement notre vie tu veux dire?
Les restaurateurs, ça survit...
Par Carole et Gwenael PAVY MAINDRON
le 10/12/2013 à 11:37:08
Euh !! Certainement pas en Chine, surtout quand ils voient un blanc, non pardon, un portefeuille à pattes arriver...
Par manu
le 09/12/2013 à 21:39:12
Les chinois ont du boulot pendant encore un moment avec cette armée à finir de sortir de terre!
ça devait être très impressionnant à voir!

Laisser un commentaire

Copyright © Carole et Gwenael PAVY MAINDRON Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.