Le (nouveau) Palais d\\\'été.

28/11/2013 - Pays : Chine - Imprimer ce message

Réveil en forme pour Gwéna, pendant que Carole émerge de sa nuit catastrophique... Grosse fièvre cette nuit, qui est partie ce matin, étrange... Visiblement, on doit avoir des voisins français parce que ça n'arrête pas de jacter dans le couloir, et on comprend tout... Carole est de petit déjeuner, alors elle s'exécute. Café et brioche à la confiture et au Nutella. De quoi commencer en forme dès le matin.

Après ça, on se lave, on fait la vaisselle de la veille, et on se prépare pour partir au Palais d'été. 1h de métro en prévision. Emmitouflés comme des Bibendum, on sort et à notre grande surprise, il fait moins froid qu'hier, tant mieux. On va vers la station de métro et on change de ligne au bout du septième arrêt, à Xizhimen. Là, on doit faire encore une dizaine d'arrêts. Une heure plus tard donc, nous voici de nouveau dehors, à l'autre bout de la ville. On ne sait pas trop par où aller. Sur le chemin, on se décide à manger avant d'y aller. En effet, il est déjà 12h, et on nous a prévenu que le parc est tellement grand qu'il faut environ une demi-journée pour en faire une bonne partie. Donc on prévoit, et on commence par manger.

Le ventre plein, on trouve les guichets. Une dame qui sert de guide n'arrête pas de nous harceler, Gwéna a du mal à garder son calme. Si on dit non 3 fois gentiment, ce n'est pas pour dire oui la quatrième fois. Et une fois devant le guichet, une grande question se pose à nous. On peut soit payer juste l'entrée, soit payer un forfait qui nous permet d'entrer dans tous les sites à visiter à l'intérieur. Donc, soit 20yuans, soit 50 par personne. Et bien entendu, on ne sait pas ce que ça vaut, tous ces trucs à visiter... Allez, tant pis, on prend les entrées à 50yuans, y'a pas de raison, ça à l'air d'être un truc de fou, et puis on ne sait pas si on peut acheter des billets pour le reste directement à l'intérieur.

Une fois nos billets acheter, la guide retente une énième fois ça chance, elle a eu le droit a des regards tueurs... Nous pénétrons alors dans l'enceinte. Première étape, la rue Suzhou. On se croirait à Venise !! C'est beau, typique, génial, splendide... bref, on adore !! Par contre, on regarde bien où on met les pieds. Nous avons un rebord de 30 cm pour marcher, et on doit éviter les marches, au risque de se retrouver dans l'eau gelée... Nous faisons tout le tour, et nous remontons sur le grand pont.

 

La rue Suzhou La rue Suzhou La rue Suzhou 

 

Deuxième étape, on arrive sur une place gigantesque. Devant nous, se dresse un bâtiment ENORME !! Pour y accéder, il faut monter des escaliers, passer dans des passages creusé dans la roche, et de là, on surplombe une partie de la ville de Pékin... Par contre, on ne peut pas rentrer à l'intérieur, ou uniquement pour y voir ce qui devait être à l'époque un lieu de culte. Il y reste Les 3 statues de Bouddhas et les 24 représentations qui longent les murs. Ces statues sont superbes et très expressives.... Par contre, au centre, trônent des magasins pour avoir son nom gravé sur une médaille ou tout autre chose, c'est dommage. On ne s'attarde pas, on a vu déjà beaucoup de temples. Nous faisons alors le tour de l'immense construction, et arrivons dans une petite ruelle derrière. Elle nous amène à un autre bâtiment, recouvert de petites statues symboliques. On le contourne et trouvons l'entrée. A l'intérieur, ça nous explique que sur une arches et chaque côté du bâtiment est inscrit une partie de l'hymne chinois... Mais on a pas trouvé (chut faut pas le dire). En sortant, Carole regarde par un petit trou entre 2 portes et appelle de suite Gwéna. La suite qui s'annonce va être sublime... On aperçoit des constructions typiques qui dominent un énorme lac. Le soleil donne dessus, le ciel est bleu... Du coup on se précipite, et on fait le tour.

 

Palais d'été de Pékin Palais d'été de Pékin

Palais d'été de Pékin Le grand lac

 

On marche au milieu des arbres, on entend les oiseaux chanter, il y a de la musique traditionnelle, c'est comme la balade du dimanche, mais en plein cœur de Pékin, sans en avoir l'impression... Une fois ces petits chemins descendus, on arrive au bord de l'eau. On a pas de mots. On reste au soleil pour profiter de tout ça, et on regarde un peu la carte qui est à côté de nous. Étrangement, les directions sont notés en français sur les panneaux... Bon, on va faire avec notre sens de l'orientation? parce que les indications ne sont pas très clairs... On peut aller soit vers la gauche, soit vers la droite. Il y a à l'air d'avoir plus de chose vers la droite, et surtout les bâtiments qu'on a vu par le petit trou. Allez zou !

Nous longeons le plan d'eau et nous retrouvons dans un grand couloir, plein de couleurs. Plus nous avançons et plus il y a de monde. On voit aussi la grande tour que nous avons aperçue se rapprocher de nous. Il y a des bâtiments un peu partout... On en voit un, et on décide d'y rentrer. C'est un pavillon parmi tant d'autres... Il y a un petit pont au milieu, vraiment reposant. Il faut savoir aussi que ça s'appelle le ''nouveau'' palais d'été car tout ou presque a été détruit en 1860 par les français et les anglais lors de la Seconde guerre de l'opium. Nous ressortons et allons vers la grande tour.

 

Couloir de près de 800m 

 

Arrivés devant, nous présentons nos billets, et nous entrons. Devant nous, un grand bâtiment où les portes sont ouvertes, mais nous ne pouvons regarder que de l'extérieur. Il contient, si nous avons bien compris, des cadeaux faits aux différents empereurs de dynastie ayant vécus ici... Il y avait des vases, des bureaux, pleins de choses toutes très belles... Nous faisons le tour, et derrière, nous sommes face à la Tour. C'est la Tour du Parfum de Buddha. Elle domine la colline de la longévité, et nous offre une vue plus qu'imprenable sur Pékin !! Par contre, comme toujours, ça se mérite. C'est donc après 266 marches et une (grosse) pente montées qu'on a pu profiter de ce beau jour. On regarde la vue en reprenant notre souffle, puis nous entrons dans la tour. Une image d'une divinité avec 24 bras sur un socle représentant 999 pétales de lotus et mesurant 5 mètres de haut trône au centre. Certains se prosternent, nous, nous admirons et nous sortons. Nous faisons le tour de la ville. Le soleil fait briller les couleurs vives sur tous les bâtiments... En plus de ça, on a de superbes pies qui viennent se poser sur les toits, c'est au top !!

 

266 marches La tour du bouddha 

 

On prend la ville en photos, les bâtiments classiques typiquement chinois, les détails... Et nous redescendons tout en bas de la colline pour continuer notre chemin.

 

Une pie Sur la colline Point de vue 

 

Nous reprenons le grand couloir, où la grande galerie ouverte. Elle est recouverte de peintures. Ca représente pour la plupart des lieux typiques de la Chine. C'est vraiment chouette. Si on ne se trompe pas, ce couloir mesure tout de même près de 800 mètres de long... rien que ça !!. Tout est en bois et entièrement peint. Encore une fois superbe. C'est qu'ils nous surprennent ces chinois... C'est la fin de cette longue galerie. On s'en amuse car des touristes chinois nous prennent aussi en photos dans la galerie... et oui, nous sommes blancs, c'est comme une attraction ici pour certains... Au bout, Gwéna est super content, il voit son premier banzaï. Bah oui, on en a toujours pas vu depuis qu'on est en Chine... Mais où sont-ils ? Il est tout de même dans une serre afin d'être bien protégé. Ici, on peut aussi découvrir la première ligne privée de l'Empereur. Autrement dit, le téléphone rouge.

On poursuit, et sommes attirés par un autre bâtiment gigantesque... On tend une nouvelle fois nos billets à un homme en tenue traditionnelle, nous entrons, et nous sommes face à un grand bâtiment que le soleil fait refléter. On va derrière, et découvrons des tables et des chaises sur des estrades tout autour. Nous comprenons donc que c'est une scène, et que c'est ici qu'il y a des représentations. Sur scène, il y a pleins de grosses cloches (non, pas Carole, bel et bien des vraies cloches). A côté, un autre garçon joue du xylophone. Aux différentes portes, il y a des jeunes filles habillées un petit peu comme des Geïshas. Elles sont un peu comme des gardes devant un cabinet de curiosité. Dans cette petite maison, il y a un vieux lit, du mobilier,... des curiosités. Puis dans la cour de derrière, on peut se faire photographier en tenue de Geïsha. On regarde une jeune fille chinoise le faire, on s'en amuse, c'est très joli, et puis on ressort.

 

Palais d'été de Pékin Sympa 

 

Une fois sortis de ce bâtiment où entre autre l'un des empereurs dormait à l'époque, avec sa famille, c'était son quartier général d'été, on s'aperçoit que la lumière commence à décliner, le soleil commence à descendre, Parfait pour aller de l'autre côté de la Colline de la Longévité et prendre de jolies photos à côté du lac gelé. Nous arrivons là où nous souhaitions et on a encore le droit à un spectacle a coupé le souffle... Des jeunes s'amusent à lancer des morceaux de glace sur le lac gelé, ce qui le fait résonner. Et puis, on peut regarder tranquillement, assis sur une pierre et en plein soleil, ce dernier se coucher sur ce lac. Photos en boîte, on profite du moment et on se dit que nous sommes au milieu de la Chine, et qu'on ne s'attendait pas vraiment à ça dans ce pays. La ville n'est pas si trépidante que dans notre imagination, les gens sont courtois et agréables, les bâtiments sont superbes,... Du coup on respire et on profite !!!!

 

Début de coucher de soleil sur la lac Kunming Panoramique sur la Colline de la Longévité Nos 4 pieds face à la colline de la Longévité et au coucher de soleil... 

 

Il est temps de repartir. Nous sortons par une porte différente que celle de l'entrée, ce qui nous fait contourner le parc par la rue. Là, un gars en touc touc se propose pour nous ramener à la station de métro. Non ça va, merci, on va pouvoir marcher 5 minutes... Une fois dans le métro, à nouveau, on se dit que nous allons descendre à la gare nord, acheter nos fameuses cuisses de poulet pour ce soir, et rentrer directement à la maison. Au supermarché, Carole craque aussi pour des cacahuètes grillées maison...Nous prenons des gâteaux pour dans le train demain, et on rentre à l'auberge.

A l'auberge, il est 18h15, on se pose, on regarde les infos, on écoute Alouette, on tape l'article, on mange et on choisit 18 photos parmi la centaine que nous avons prises aujourd'hui. Toujours cornélien comme choix... Sur ce, on publie cet article, et on vous souhaite une bonne journée, ou une bonne nuit...

A demain



Etapes :
Beijing
Note: 5/5 - 2 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :
Par Saby
le 29/11/2013 à 13:18:04
Je voudrais pas faire ma rabageoise; mais les geishas c\'est au Japon! (nan, je suis pas jalouse!)
Par Carole et Gwenael PAVY MAINDRON
le 03/12/2013 à 10:19:43
C\'est pour ça qu\'on a mi que c\'était des genres de geïshas... Roh ça va !! eheh... Et puis de toute faon, ça n\'existe même plus le vraies geïshas...
Par Saby
le 29/11/2013 à 13:18:04
Je voudrais pas faire ma rabageoise; mais les geishas c\'est au Japon! (nan, je suis pas jalouse!)

Laisser un commentaire

Copyright © Carole et Gwenael PAVY MAINDRON Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.