Les routes albanaises, Kruje et Golem

14/08/2018 - Pays : Albanie - Imprimer ce message

C’est parti, petit dej’ avalé et toilette faite, appart payé (€ ou Lek, ils prennent les 2), nous partons en direction de la place Skanderbeg pour prendre le bus de 11h, direction l’aéroport.Peu d’attente, 500 Lek, 30 minutes de route et nous voilà face au loueur ARA dans le hall de l’aéroport. Comme nous n’avons jamais de bol, il nous annonce qu’il n’a plus la voiture réservée sur internet mais pour le coup, il va nous surclasser (mouais). Très bien. Nous n’avions rien avancé en frais de toute façon. Pour le règlement, si on paye en CB, nous avons 10 % de frais supplémentaire, sinon, en cash, en Lek, c’est le prix indiqué. Gwena part donc retirer quand Carole fait les papiers. 15 minutes plus tard, nous voici donc en possession de notre Ford Focus climatisée !! En route direction Kruje.

La conduite albanaise est affolante, mais si on a l’habitude de conduire et qu’on regarde TRES souvent TOUS les rétros, ça passe. Carole reste attentive au quelques panneaux pour simplifier la tâche de Gwena, tout en signalant quelques piétons, cyclistes ou objet roulant non identifié. La route sinueuse après la voie rapide nous met bien en jambe pour le reste du voyage.

Nous nous garons. Parking gardé, 200 Lek pour l’aprem (1€60 environ) et nous descendons dans le « petit » bazar. Ca nous fait penser on Mont Saint Michel avec ses pierres polies au sol et toutes ces boutiques de souvenirs. Il manquait justement un petit vendeur de bouffe traditionnelle et ça aurait été au poil. Nous remontons jusqu’au château. Il y a là, des restos à touristes mais continuons, pour faire notre visite. Par contre, quest-ce qu’il fait chaud !!!! Ca tape très fort. Le site est mignon. C’est vite fait mais plutôt agréable. Nous ne l’avons su qu’après, mais il paraît qu ele musée d’ethnographie y est très bien. Le musée d’histoire tant qu’à lui, nous en a appris un peu plus sur Skanderbeg.

Après cela, nous redescendons manger un peu plus loin, après le bazar. Puis retournons à la voiture. En route pour Golem ; lieu de sommeil.

Après avoir tourné, viré et pas trouvé (les noms des rues ne sont pas indiqués en Albanie, il n’y a que très peu de panneaux), nous finissons par nous garer et demandons notre chemin. Un albanais, très gentil, appelle la guesthouse pour nous et le gérant vient nous chercher 15 minutes après. Nous l’embarquons dans la voiture et il nous amène quelques rues plus loin. Nous arrivons toujours a nous rapprocher du lieu mais jamais à le trouver exactement. Google maps n’a pas cartographié en détail le pays. Et il n’y a pas d’office de tourisme où trouver des cartes détaillées des villes… Bref, le gérant nus parle, nous parle, nous parle encore, on n’en peut plus, il ne s’arrête jamais. Enfin, nous entrons dans notre chambre, et fermons la porte… ouf !! Nous vidons nos sacs et nous nous apercevons que nous sommes toujours aussi bordéliques qu’il y a 4 ans ! En 5 minutes de temps, il y en a partout… Une bonne douche, et direction la mer. Visiblement, elle est très polluée ici, Carole avait bien noté qu’il ne fallait pas venir se baigner ici. Mais vue la chaleur, tant pis, on plonge. Et nous n’avions jamais été dans une mer aussi chaude, plus chaude que l’extérieur alors qu’il fait déjà chaud… Ca fait tout drôle. Après ça, une petite balade sur la plage, puis nous allons retirer de l’argent. Une fois le tirlipote trouvé, celui ci nous dit que nous n’avons plus de sous, étrange ! Sacrée machine… Nous faisons donc les comptes dans nos poches, et il nous reste 980 Leks, soit 7€. Sachant qu’il nous faut de l’eau, du café et des gâteaux pour demain matin. Après quelques cours, plus que 780 Leks. Nous partons voir un petit resto qui ne sert plus. Puis une pizzeria trop chère, pour enfin tomber sur… un kebab. C’est ce que l’on trouve partout ici. On prend un take away, on va acheter une bière et un Fanta. Il nous reste 80 Leks en poche et on part manger sur notre balcon après avoir croisé le gérant qui contiue toujours de parler, parler, parler. On ne peut même pas en placer une. Enfin, nous faisons l’itinéraire du lendemain : direction Divjake pour le lagon de Karavasta et les plages puis Appolonia à l’ouest de Fier, pour dormir à Vlora.

Une bonne douche, et bonne nuit !!



Etapes :
Goleme
Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :

Copyright © Carole et Gwenael Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.