Liège-Maastricht ; Maastricht-Tilburg ; Tilburg-Drunen

18/09/2013 - Pays : Belgique - Imprimer ce message

Réveil 8h30 ce matin à l'auberge de jeunesse de Liège. Fermeture des sacs, petit dej' complet et départ à pied direction la gare, avec un peu de retard. 30 min de marche... SOUS LA PLUIE et merde, 8 minutes de retard. Tant pis, achat de billets tranquille et partie de Scrabble sur le quai (application téléphone, la boîte ne tenait pas dans le sac), à côté de la fusée de Tintin.

Assis dans le train pour Maastricht, le contrôleur s'intrigue de notre fatras de voyageurs : "Vous partez en camping ? -et non, simple voyageurs. -Français ? -oui.- Ah St Jean de Monts... » Oui oui oui messieurs dames, la Vendée est internationale, tout le monde y va au moins une fois dans sa vie, dixit : quand il était petit.

Descente du train pour un changement et nouvel achat de billets. Et là, Ô surprise, mais oui, ils ne parlent plus français... eheheh !! Brève attente de 10min et on remonte dans le train direction Tilburg, avec changement à Eindhoven. Le problème c'est de savoir quand on arrive à Eindhoven, car la prononciation en Néerlandais, c'est autre chose. Nous restons donc à l'affût de la moindre pancarte dans les gares que nous traversons. On trouve Eindhoven et on remonte dans le train pour Tilburg.

Et nous voici enfin arrivés à Tilburg. On s'engouffre un peu dans la ville, où, ce n'est pas un mythe, il n'y a que des vélos. Le calme des rues est impressionnant en plein centre, il n'y a juste que la sonnette des vélos qui retentit parfois... Une dame très charmante qui nous voit errer dans ces rues nous demande d'où nous venons, nous répondons cordialement, et celle-ci continue de nous parler en français, pour nous indiquer la rue commerçante... sympas les néerlandais ! Et surtout multilingues... On trouve un petit endroit pour manger, parce qu'il est tout de même plus de 14h (et après s'être aussi fait accostés par des témoins de Jéhovah, l'avantage c'est que quand tu es étranger, tu peux vite dire que tu ne comprends pas...). Un plat bien avalé, et on prend le bus direction Drunen, pour y retrouver Tatienne ou Tchètchène pose ta kalach'  !!

4 arrêts de bus à Drunen, lequel choisir quand on n'a pas l'adresse de là où on va... tant pis on choisi le troisième arrêt, pas le bon puisque on se retrouve à l'extrémité de la petite ville... On rechausse nos crampons et c'est reparti pour de la marche direction le centre (sous la pluie), quand notre St Sauveur est arrivé 10 minutes plus tard. Encore un super accueil bien chaleureux, dans une grande maison bien agréable, autour d'une bière bien bonne ( et toujours sans alcool pour Carole décidément).

Et pia pia pia et pia pia pia... une grande discussion, des pâtes carbo, du rouge dans un verre de 33cl de Leffe, et un Jägermeister plus tard, nous voilà couchés pour cette fin de journée...  



Etapes :
Liège
Note: 5/5 - 2 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :

Copyright © Carole et Gwenael PAVY MAINDRON Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.