Qingdao-Xi\'an : la découverte du vrai train chinois

04/12/2013 - Pays : Chine - Imprimer ce message

Réveil en douceur, et première chose, vérifications des mails de Gwéna. Sa banquière lui a répondu. Cool, nous n'avons pas autant de frais que ce que l'on pensait avec la carte Gold. Merci la convention Abroad... Après cette bonne nouvelle, on prend le petit dèj et on ne se presse pas. Le check-out de l'auberge court jusqu'à 12h et notre train est à 14h07.

Nous faisons les sacs doucement, et Carole retrouve une carte de fidélité d' Hostelling International, eu en Belgique. Curieux, on va demander si ils connaissent et à quoi ça peut nous donner droit. Ah bah oui, -10% !! Valab'... Une journée qui commence bien, on récupère de l'argent. On pensera à la sortir plus souvent celle-ci !!

Le temps passe et nous partons, direction la gare. 2 heures pour y aller, ça devrait le faire. Caution et remise récupérées, on déambule calmement dans la rue. Arrivés à la gare au bout de 30 minutes, nous n'avons jamais vu autant de gens nous dévisager d'un seul coup. On ne passe pas inaperçus... Nous nous faisons accoster par un vieux Monsieur qui tente désespérément sa chance en nous demandant de l'argent. En vain, ce n'est pas en cramponnant le bras de Carole qu'il y arrivera. Puis c'est le tour des vendeurs de journaux... non mais ils nous on vu ??? On a l'aire de chinois ??

On entre dans la gare, et nous repérons notre numéro de train. On se dirige donc vers la salle d'attente attitrée. Devant nous, des chinois qui n'ont jamais du prendre un escalator dans leur vie... Gwéna file un coup de main en portant un colis, pendant qu'on les voit sauter pour monter et descendre de l'escalator. Une fois en bas, on découvre une énorme salle. On recherche de nouveau le numéro de notre train, et un A est affiché à côté. Alors on se tourne face à la salle et un sixième de celle-ci est dédiée à notre espace d'attente, et est nommée A. Nous nous installons et patientons. Là, c'est la débandade !! Les gens crachent partout. Les pompes et le sac de Carole évitent certains crachas de son voisin de peu. Le summum a été quand un gamin s'est mis à pisser par terre le long du poste de police. Nous rappelons que nous sommes DANS la gare...

45 minutes avant l'arrivée de notre carrosse, les gens se lèvent et attendent devant les portes, chargés comme des bœufs. Encore une fois, ils sont fous ces chinois... !!! Quand les portes s'ouvrent au bout de 20 minutes, on a l'impression d'assister à la ruée vers l'or. Une vraie course !! On se prépare tranquillement et nous passons à notre tour les portes. Là, ils se battent tous pour prendre l'escalator. On les double donc en prenant l'escalier, plus rapide. Sur le quai, on trouve notre wagon et on entre. Nous comprenons pourquoi ils se dépêchent tous. Il n'y a déjà plus de places pour mettre nos bagages. En même temps, 118 personnes par wagon et en moyenne 2 sacs de 50kg, de la taille des sacs de grains agricoles, ça prend vite de la place !! On joue des coudes, notre voisin et le contrôleur nous filent un coup de main pour caler le sac de Gwéna en haut, et celui de Carole sous les sièges (en espérant qu'aucun gamin ne fasse ses besoins dans la rames...).

Le train démarre, c'est parti pour 20h !! On s'installe tranquillement et on sort nos deux bouquins et le guide du routard chouré à l'auberge. A notre grange surprise, notre voisin ne peut pas s'empêcher de regarder ce que nous lisons. Notre alphabet l'intrigue.

Bref, on s'habitue à être regardé de partout. Carole sort le carnet pour rédiger l'article de la veille. Le voisin se met carrément debout pour regarder. C'est de la folie comme nous les intriguons. Puis nous mangeons. Comme des vrais chinois, dans la rame, c'est à qui fera le plus de bruit en gobant ces nouilles et en mâchant ses saucisses (la bouche ouverte bien sur). On essaye d'en faire autant mais c'est trop compliqué pour nous. Nous retournons à notre lecture. Gwéna s'éclipse pour aller faire un tour aux toilettes. Il revient étonné. Dans les toilettes, ce n'est qu'un trou. Et oui, même ici on a ds chiottes turcs !!! Carole va donc attendre un peu plus longtemps.

De retour sur la banquette 3 personnes, on commence à éplucher le guide. Là un homme qui nous regarde depuis deux heures vient vers nous. Il commence à nous parler. Heu non mec, on ne te comprend pas... Alors il commence le mime (on va bien se marrer), il est surtout intrigué par notre alphabet. Nous lui montrons le guide du routard de la Chine. Il y a quelques phrases en chinois dedans. D'un seul coup nous devenons l'attraction du train. Nos deux voisins d'en face et les deux de gauche se joignent à nous. Le vieil homme nous demande d'où nous venons. France, French, Francus, Paris, Parisse !! Rien n'y fait, personne ne nous comprend. Carole se lance alors dans un croquis de la tour Eiffel (mythique non?). Pas plus de succès... Gwéna sort le GPS, réduit la carte au niveau mondial mais aucun des cinq ne comprend. Puis l'ancien nous sort son agenda avec la carte du monde. Ils comprennent enfin et nous dise ''Ah Palis''. Puis nous demande notre âge, nos noms. A notre tour, nous demandons le prénom du vieux. On ne l'a pas retenu, trop compliqué, mais il nous l'a écrit (en chinois).

A quelle distance êtes vous de la France ? Bah d'après nos calculs, environ 15000 kms de train... Tout le monde se calme après avoir épluché le guide. Nous commençons donc à étudier notre trajet à travers la Chine. A peine la carte sortie nous sommes de nouveau épiés, donc nous montrons notre trajet. Carole sort son passeport pour vérifier notre date de sortie du territoire. Ah oui !! Un passeport français c'est très intriguant. Il est donc inspecté par tous nos copains chinois. L'un d'eux nous sort sa carte d'identité pour nous la montrer. Tout à coup une voix féminine s'élève au fond du wagon. Tout le monde se lève, se met dans le couloir ou montent sur leurs sièges. Nous assistons à une scène de ménage en public. Tout le monde regarde sans un bruit et surtout sans en perdre une miette. Vous voyez ce que c'est des suricates ? La même chose... C'est OUF !!

L'heure commence à s’avancer il doit être pas loin de 22h30. Nous sommes loin du respect du silence du transsibérien... Nous attendons que les lumières s’éteignent ou se baissent. Chose qui n'arrivera jamais. Nous cherchons donc une position pour trouver le sommeil. Pas évident, on a même pas la place de tendre nos jambes. Nous commençons tout juste à somnoler, quand nous faisons un arrêt. Il faut savoir qu'avant chaque arrêt le contrôleur entre dans le wagon et hurle le nom de l'arrêt. Monte alors un groupe de cinq femmes, déchaînées. Elles discutent d'un bout du wagon à l'autre en gueulant. Elles cherchent un endroit pour se caler. Pas de bol se sera pour notre gueule car il y a de la place. Elles n'arrêtent pas, malgré que nous dormions. L'une d'entre elle joue la maline et balance une phrase en anglais. Carole ouvre les yeux et lui répond tac au tac. Elle ne s'y attendait pas, elle pique un phare et ses copines se foutent bien d'elle. Elles se mettent à manger pendant que nous dormons, tout en gueulant je vous rassure. La fille qui est collée a Carole, lui pète dessus a chaque fois quelle se penche pour attraper de la bouffe dans son sac. Un régal...

Donc elles sortent des clémentines... Les mangent.... Puis viens le tour des pattes de poulet que l'ont entend croquer dans leurs bouches. Carole, dégoûtée les regardent et prévient Gwéna, la femme en face de nous s'en aperçoit et en propose gentiment une à Carole. Heu non merci !!

Gwéna se rendort à peine deux minutes qu'une bouteille d'eau vide lui tombe dessus. Une des filles d'à côté a viré tout ce qu'il y avait sur la table. Gwéna sursaute et gueule légèrement et se recouche. La fille comprend que ça le saoule et s’excuse, mais nous ne réagissons pas. Alors elle secoue Carole pour la réveiller et s’excuser. Oui ok, c'est pas grave !!

Bon il est déjà minuit, nous avons fini nos bouquins, du coup Gwéna commence le livre de Carole. Le reste de notre nuit chaotique sera pour demain, car il est 00h !!

A demain...




Etapes :
Xi’an
Note: 5/5 - 2 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :
Par Alex (cousin)
le 05/12/2013 à 18:48:17
slt à vous! Concernant les frais de la carte Gold, vous pouvez négocier. Moi ils me les ont divisé par 2 (ceux pendant mon voyage)! En + c\'est le crédit agricole ;)
A bon entendeur
Par Carole et Gwenael PAVY MAINDRON
le 06/12/2013 à 01:56:52
Notre Gold est au crédit Mutuel, LA banque à qui parler !! Du coup on a pas de frais de paiement et 2 retraits gratuits par mois... Merci la convention Abroad... Du coup ça nous arrange bien !!
Pour la mienne, c\'est une Mozaïc eu Crédit Bouze.. C\'était valable jusque là, mais c\'set vraiment des nazes... Une vraie catastrophe !! Enfin tu as bien lu les détails, et tu auras la suite à l\'article d\'hier... Bref !! Mais merci pour le conseil !!
Par Manu
le 05/12/2013 à 23:54:12
Oh les reloues ...
Vous êtes pire qu une attraction dites donc!!
On vous a lancé du pop corn?

Par Carole et Gwenael PAVY MAINDRON
le 06/12/2013 à 01:59:54
Presque... c\'était des pieds de poulet à la place... ahahah !! Mais c\'est vrai que s\'ils pouvaient nous jeter des cacahuètes, ils le feraient... Sans vous parlez des photos prises en lousdé quand on dort, ou comme si on les voyait pas... On fait presque parti des photos de fammille maintenant !!
Par Saby
le 06/12/2013 à 13:24:03
Je rigole toute seule devant mon PC au boulot. J\'ai adoré la comparaison avec les suricates!

L\'autre jour j\'ai lu un article bobo-écolo sur le fait que je cite \"les petits occidentaux étaient propres trop tard parce que les couches c\'est une méthode de fainéants. En chine par exemple, ils sont propres plus vite grâce aux pantalons fendus.\" Chez toi, je veux bien, mais j\'imagine Jolan faire un caca au milieu de Leclerc, l\'air de rien, ou sur les sièges de la voiture, tranquille... Sont fous c\'est chinois.

Laisser un commentaire

Copyright © Carole et Gwenael PAVY MAINDRON Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.