Quand on a pas de sous, on a du temps et une journée de transport !!

12/08/2018 - Pays : Albanie - Imprimer ce message

Réveil aux aurores, 6h et 2h30 de sommeil, OUILLE !!! 7h, heure de départ, maman Babeth n'arrive pas, j'appelle et... oh oh, réveil loupé à la Daunière... GROS coup de speed, les vacances commencent bien. Maman Babeth appuie sur la pédale, et on arrive à temps pour le train de 8h02 à Nantes.

Petit somme dans le train, un coup de main à une petite famille à la descente et nous voici à 11h30 à Charles de Gaulle...jusqu'à l'enregistrement à 18h15. L'attente débute. Nous trouvons notre chemin jusqu'au bon terminal (Austrian Airlines, Terminal 2D). Un banc, un livre, des mots fléchés... et une dame qui s'endort sur le banc en face de nous, allongée avec un accoudoir au milieu, cocasse ! A son réveil, chute inévitable, presque sur nos pieds. En bon samaritain, Gwena va appeler les secours, Carole discute et la relève. Oulala, ça sent l'alcool tout ça ! Secouristes + pompiers et cheville en vrac ! Elle s'en va et l'équipe de France de hockey prend sa place. Enfin des infos sur notre vol, on change de lieu : porte 8 pour l'enregistrement. Fausse joie, nous avons encore 4h d'attente devant nous. On patiente en rechargeant nos téléphones, en devinant la nationalité des gens e en essayant de comprendre pourquoi une famille n'arrive pas à s'enregistrer. On fait nos commères, et ça nous occupe. Tout ça en allant chercher un cappuccino qui ne tombera jamais de la machine mais qui gardera bien les 40 cts, et en écoutant les chants religieux d'un groupe de touristes partant en pèlerinage en Bosnie... Allez, plus que 45 minutes !! C'est enfin à notre tour, l’hôtesse qui s'occupe de nous est très gentille, elle nous rassure sur la validité de nos billets (et oui, billets annulés 3 semaines avant le départ par la compagnie Adria et remplacés par mail, sur la compagnie Austrian ... autant dire que nous n'étions pas totalement sereins). Et pour le coup, nous conseillons la compagnie sans problème, par contre, il ne faut pas être exigeants sur les avions, ça reste des petits coucous pour des petits vols comme le notre, avec peu de place pour les jambes. Mais chez nous, ça passe crème. Nous avalons donc un sandwich rapidement et et il est temps d'embarquer... Et là... surprise, nous ne sommes pas côte à côte dans l'avion mais bien à l'opposé l'un de l'autre. Nous avons chacun droit à une famille d'autrichiens comme voisins. C'est pas sympa ça Adria, parce qu'on voulait être à côté, mais tant pis.

A peine décollé, Carole s'effondre de fatigue. Gwena lutte en lisant son détective et profite d'un magnifique départ au dessus de Paris ! Deux heures plus tard, nous sommes déjà à Vienne, dans un aéroport gigantesque mais désert. Une heure d'escale pour embarquer dans un autre avion. 23h15, nouveau départ direction Tirana et mine de rien, beaucoup de français nous entourent. Repos pour tout le monde maintenant dans ce petit avion.

(Pour info, la compagnie Transavia (il  nous semble) a une ligne direct et donc plus rapide vers Tirana à partir de Paris. Pour une économie de budget, nous avons donc pris un Ouigo en provenance de Nantes, puis un vol avec escale jusqu'à Tirana, ce qui explique un si long voyage.)




Etapes :
Tiranë
Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :

Copyright © Carole et Gwenael Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.