Ulan Bator, mission visa !!

07/11/2013 - Pays : Mongolie - Imprimer ce message

La nuit fut un peu meilleure que la veille. Gwéna a bien dormi et Carole a eu moins chaud que hier. Chose amusante, notre coloc parle la nuit !! Bon en espagnol, mais c'est marrant. On se lève doucement et on va prendre le petit déjeuner. Ça passe tout seul... On finit de manger, quand une nouvelle habitante de l'auberge arrive, nous demandant comme à l'habitude d'où nous venons. Nous répondons comme à l'habitude la France. Elle se met donc à parler en français, oui car elle vient de Toronto, elle est donc Canadienne. Elle à tout de même vécue un an en France pour ses études.

La responsable de l'hôtel vient toper Gwéna pour lui dire que nous changeons de chambre et de bâtiment à 11h, il nous reste donc une petite heure pour nous préparer. Notre coloc chilien dort toujours donc nous attendons. Mais la canadienne rentre dans notre chambre pour hurler dans les oreilles du dormeur !!! « Happy Birthday » !!!

Ils se connaissent en fait, du bus pour venir ici certainement. C'est donc l'anniversaire de notre copain de chambrée. Il se lève, donc nous lui souhaitons à notre tour un joyeux anniversaire. Nous pouvons alors préparer notre sac et nous laver.

La femme de ménage entre dans notre chambre et enlève nos draps alors que nous sommes toujours là et que nous la gênons... Bon elle finie son travail et nous fait signe de la suivre.

Elle nous emmène jusqu'à notre nouvelle chambre, c'est un dortoir 6 personnes, il y à deux Israéliens qui sont installés. Et là nous comprenons pourquoi la femme de ménage a viré nos draps, c'est pour les remettre dans nos nouveaux lits... Économie de lessive sûrement. Pas bête la bête !! Nous voici donc dans le deuxième bâtiment de l'auberge. On s'aperçoit rapidement qu'il y a beaucoup de voyageurs comme nous, tous jeunes et tous traînards au lit... Nous c'est pas grave, on continue de s'installer.

On se décide à aller faire des courses, car nous n'avons pas assez à manger pour ce midi. Gwéna sort sa super application de la veille et dégote un supermarché pas très loin d'ici. On suit l'itinéraire, c'est parti !! Nous passons entre les immeubles, par de tous petits chemins, mais c'est pas plus mal, ça nous fait découvrir la ville. Là, le gps indique que nous sommes arrivés à destination. Sauf que... Y'a rien du tout ici, juste des immeubles... Notre première expérience n'aura pas été très concluante pour cette première fois. On ne se débine pas on continue le chemin, on trouvera bien quelque chose. Nous voilà alors arriver sur une avenue remplie de voitures. Ça sent le gasoil à fond, et c'est impressionnant de les voir klaxonner dès qu'ils s'arrêtent plus de 15 secondes alors que devant eux, il y a un bouchon de d'1km. Nous apercevons au loin un supermarché. Nif, c'est pour nous, par contre, il faut qu'on traverse. Comme nous n'avons pas envie de perdre une jambe dans la bataille, nous respectons scrupuleusement les passages piétons, déjà bien risqués. Ceci nous fait faire un bon petit détour, mais tant pis. Nous attendons patiemment que le bonhomme passe au vert. Chose faite, on attend que les voitures finissent de passer, puis on s'élance. On s'arrête tout de même 3 fois sur le passage pour laisser passer les voitures... Grrr !! On parvient enfin de l'autre côté, et arrivons devant le supermarché entièrement vide... fermé !! On en rigole, c'est pas grave, il y aura bien autre chose sur la route. Nous décidons d'en selectionner un autre sur la route du retour et la bingo, il y en a un, et il est bien ouvert. Nous entrons et arrivons directement fasse a l'étalage des viandes, où trône des têtes de moutons dépecées... Miam miam !! Nous ressortons du magasin avec du pain tranché, des radis, du beurre Président et une boite de conserve « saucisses mongoles », on verra bien !!

Nous rentrons et dégustons nos radis et les restes de la veille.

Ensuite nous retournons dans notre chambre pour étudier la façon de faire nos visas chinois. La liste est faite il nous faut donc : nos passeports, une photocopie de nos passeports, photocopie de nos visas, des photos d'identités (que nous avions déjà avec nous), des attestations d'assurances rapatriement (que nous obtenons par mail), les formulaires de l'ambassade chinoise (qu'il faut remplir avec un stylo à gel, et non à bille ?!), un extrait de comptes, et une lettre d'invitation (qu'une Loulaysienne vivant en Chine devrait nous faire, sinon nous les demanderons auprès d'un hôtel lors de notre réservation).

La patronne de l'auberge nous explique que nous pourrons imprimer les documents à son bureau, par contre nous avons tout de même des photocopies à faire. Nous avions repéré un magasin Canon où il est possible de le faire. Nous partons donc vers 16h30 pour faire nos copies et pour visiter le musée national Mongole. Nous passons au magasin et ressortons avec nos papiers pour 20 centimes d'euros à peu près.

Maintenant direction le musée, nous le trouvons assez facilement, il n'est pas loin de notre logement. Ah bah il est trop tard, nous ne pourrons pas le visiter aujourd'hui...

Nous continuons donc en direction de la place Suhbaatar. Sur le côté de cette place, la maison du gouvernement, ornée de gigantesques statues. Nous faisons un petit tour puis partons en direction de l'ambassade française, qui pourra peut être nous être utile pour nos visas. Sur le chemin, on a le choc symbolique de la Mongolie traditionnelle et de la Mongolie en développement, entre les grands buildings et les anciennes reliques bouddhistes.

 

Maison du parlement Maison du parlement Maison du parlement

Place suhbaatar Maison du parlement

La cloche à l'interieur La punition... 

 

Soudain, nous nous souvenons d'une adresse d'agence de tourisme située juste en face (une agence qui vend du vent). Il y en a quelques uns à Ulan Bator, ce sont des AirMarket Je vous explique, pour rentrer en Chine, il vous faut un billet d'avion ou train pour rentrer, et un billet pour sortir. Mais beaucoup de gens comme nous n'ont rien de prévu à l'avance et ne savent pas par où ils vont repartir... Du coup il suffit d'aller dans une agence de voyage et dire « Chinese visa ». L'hôtesse prend nos passeports et nous demande les dates, et nous édite un papier comme quoi nous prenons l'avion pour y rentrer et pour ressortir un mois plus tard. Elle nous tend le papier, nous lui devons rien.... Impec, ça c'est fait...

Nous poursuivons notre route jusqu'au supermarché que nous avons trouvé hier, car nous n'avons pas de crayon à gel. Une fois dans le magasin nous tombons une fois de plus nez à nez avec des français... Et ressortons sans crayon, pas trouvé.

 

La punition...

 

Dernière petite chose à aller voir avant de rentrer, Carole avait repérée une pancarte indiquant une boulangerie française. On prend donc le chemin indiqué. Malheureusement, celle-ci est fermée. On ne sait pas si c'est définitivement ou non, mais les volets étaient bien clos... Tant pis, on mangera du bon pain plus tard. Nous rentrons donc tranquillement à l'auberge. Sur la route, un panneau affiche la température. -9°C, on vous laisse imaginer la température RealFeel avec le vent qui vient vous caresser les narines... Mais le froid, on s'y fait et franchement, ce n'est pas si terrible que ça. Nous voici arriver à l'auberge. On sort nos documents, nous les mettons bien en sécurité pour ne pas les perdre, puis nous commençons à taper cet article. Entre temps, tout les locataires des chambres voisines rentrent également au chaud. On a le plaisir de revoir nos colocs de l'autre côté, la Canadienne et le Chilien. Nous discutons un petit peu, ils partent faire des courses et nous filons dans la cuisine prendre l'apéro. Gwéna ne change pas ses classiques et boit une Heineken, valeur sûre. Carole tente une nouveauté, une bière aromatisée au citron. Elle s’avérera être du pipi de chat, mais pas mauvaise. Tout le monde revient et s'installe dans la cuisine. C'est assez drôle de voir tout ce monde se mélanger. Nous sommes 11 personnes, des israéliens, canadiens, chiliens, américains, finlandaises et français... un beau mélange. 7 d'entre eux partent demain en excursion pendant 3 jours et 2 nuits dans le désert de Gobi, dormir dans une yourte, visiter des monastères... en tour organisé. La patronne de l'hôtel nous l'a proposé la veille, mais on ne sait pas trop si la somme annoncée est excessive ou non et si ça sent pas un peu trop le côté commercial de la Mongolie... Méfiants, on a préféré s'abstenir. Les filles ont offerts un gros gâteau à Christobal pour ses 25 ans et tout le monde se retrouve autour. Christobal nous demande alors pourquoi nous ne venons pas, et on se sert des visas comme excuse. Celui-ci nous répond du tac au tac, ça peut bien attendre lundi quand même... Bon ok, la réponse est pertinente. Nous réfléchissons à 2 fois, car c'est vrai que ça pourrait être fun avec cette joyeuse bande. On fait le calcul, on fait les comptes, on essaye de tirer une moyenne de tout ça, on se regarde et... Bon ok, allez, on va le faire, ça ne nous empêchera pas de descendre notre moyenne financière. On ne fera pas d'écart pendant tout le reste de notre séjour en Mongolie. L'annonce est faite, nous sommes donc 9 à partir, et Carole va prévenir la patronne de l'auberge qui est dans l'autre bâtiment. Départ demain à 8h00. Ca risque d'être fun !!

Après ça, le sujet des cigarettes est abordé. C'est un fait, absolument personne ne trouve de cigarettes dans ce pays. Pourtant, on les voit tous fumer dans la rue. Ca se vend sous le manteau ou bien aux caisses de supermarché, mais il faut les demander, et il refuse lorsqu'il s'agit d'étrangers... Grrrr !! Pas mal sont sur les dents, parce que ne pas fumer pendant un bon bout de temps, ça vous énerve des hommes. Carole demande à Christobal s'il a des feuilles car Gwéna a du tabac. Non, mais l'américain en a qui traîne dans son sac, et qui date de son étape à Belgrade. Pouaaah !! La folie d'un seul coup, tout le monde va pouvoir fumer. Les fumeurs descendent donc tous, clopes au bec. On les entend rire du bas de l'immeuble. Ils ont l'aire de bien l'appréciée. Gwéna, perdu parmi ces polyglottes n'en rate pas une miettes. D'ailleurs tous tentent de prononcer son prénom, en vain !! Conclusion, la vente de cigarettes en Mongolie n'est pas illégale mais très compliqué. C'est un vrai fléau ici, et c'est très très très réglementé.

Tout le monde est de retour. Les américains se font à manger végétarien, Gwéna les regarde alors de travers... Pendant que d'autres boivent des verres et discutent. Nous commençons à nous faire à manger, une bonne saucisse sous les yeux de 2 végétariens... mais c'est très bon. En dessert, des yaourts, Gwéna déteste le sien, Carole le finit. Après ça, il est temps pour nous de finir cet article, de préparer notre sac pour les 3 jours à venir, et surtout, de nous coucher pour bien profiter de ce qui va suivre !!!

Bonne nuit les amis, et pas de connexions pour nous pendant 3 jours, alors pas d'articles pour vous.... A lundi !!



Etapes :
Ulaanbaatar
Note: 5/5 - 6 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :
Par Saby
le 08/11/2013 à 13:24:37
ça me rappelle l\'ambiance \"Erasmus\" de mon voyage en Ecosse.

2 nuits dans le désert de Goby, quand même c\'est chouette.
Par Carole et Gwenael PAVY MAINDRON
le 13/11/2013 à 07:33:28
Et c\'est totalement l\'auberge espagnole ici !! C\'est super agréable même si parfois certains peuvent être spéciaux... Mais on s\'éclate et on profite à fond...
On espère que les photos sont à la hauteur de tes espérances... Mais ça ne rend qu\'un tiers d e la beauté de ce que l\'on a vu... C\'était fou !!!
Par Saby
le 08/11/2013 à 13:25:29
y a intérêt d\'avoir de la belle photo!

Laisser un commentaire

Copyright © Carole et Gwenael PAVY MAINDRON Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.