Une journée à patienter

14/12/2013 - Pays : Chine - Imprimer ce message

Bon aujourd'hui, il pleut... Autant vous dire que la journée sera calme, nous n'avons plus l'habitude d'un temps pareil. Ce n'est que notre quatrième jour de pluie depuis que nous sommes partis. Réveil tranquille vers 9h, petit déjeuner dans la salle commune. Ensuite nous nous attaquons à la publication de l'article de la veille et de ses photos et vidéo.

Petite partie de baby-foot, qui ici est une grande découverte pour les chinois, il le regarde, font le tour, le touche. En général les gens de l'auberge leurs explique le fonctionnement, puis quand ils jouent, c'est un vrai sketch, ils jouent à une main en ne faisant que des roulettes, c'est vraiment drôle.

Bon je rajoute tout de suite que Carole à gagnée 2-1 sinon elle va faire un scandale.

Puis nous regardons nos boites mails, les infos, enfin la routine... Enfin presque, si ce n'est la réception d'un mail du Crédit Agricole, demandant un rdv à Carole. C'est pas faute de leur avoir précisé mille fois, du coup on s'enflamme, et on lâche nos nerfs sur le mails de réponse...

Il est déjà presque 13h nous allons pouvoir manger, ce midi ce sera riz et poulet au curry pour Carole. Gwéna tente du porc caramélisé avec du choux croquant épicé et du riz, un régal encore une fois.

Puis nous retournons dans la chambre pour aller nous laver et nous préparer pour sortir cet après midi. Enfin petit tour sur le toit de l'auberge pour récupérer notre linge qui est à sécher.

Notre programme de la journée étant de faire des magasins d'électronique où nous voulons acheter une clé USB pour le stockage de nos photos, et d'attendre le coup de fil du livreur UPS qui doit nous amener notre carte aujourd'hui. Direction le métro, à peine sortis de l'auberge, nous savons déjà que les chinois vont nous saouler aujourd'hui. Visiblement la pluie ralentit la vie des chinois, ils marchent tout doucement devant nous... Bon, nous esquivons et marchons d'un bon pas. Arrivés devant l'entrée du métro, impossible de rentrer, ils sont tous agglutinés dans l'entrée, à l'abri, mais vraiment sous la porte d'entrée, au lieu de se mettre à l'intérieur... C'est tellement plus compliqué. Nous forçons et entrons pour descendre vers les quais. Nous atteignons tant bien que mal le premier escalator, quand au deuxième, deux jeunes filles discutent juste devant les marches bloquant l'accès... ''On le prend ou on le prend pas ?'', Gwéna essaye d'en pousser une dessus pour libérer le passage et ne pas lui laisser le choix de descendre, elle réussit à s'écarter. C'est vraiment leur spécialité ici, squatter devant les portes, les entrées, les escaliers, les escalators... C'est vraiment chiant... Surtout quand tu arrives au bout de l'escalator et que tu ne peux pas descendre parce qu'ils restent là... Du coup, tu es obligé de sauter sur place pour éviter de te casser la gueule...

Bon nous voilà enfin dans une rame où comme à l'accoutumée, nous sommes dévisagés. Nous voilà au bon arrêt, nous ressortons sur la voie publique, il nous reste plus qu'à trouver le magasin. Un bâtiment est recouvert d'enseignes, ça doit être ici, nous entrons. Oh que ça va être compliqué !!! On a soudain l'impression de se retrouver dans le marché de la contrefaçon de Pékin. Des vendeurs nous accostent de tous les bouts. Des blancs, de l'argent ! Le raccourci est vite fait chez eux. Tout de suite, nous remarquons pas mal de carte USB 16Gb. Le problème, c'est qu'il n'y a pas un seul prix d'afficher. Etant d'humeur assez énervés, on se tête à se lancer dans ne négociation. Enfin surtout Gwéna, parce que Carole elle s'énervera vraiment si on se fait arnaquer... Nous montons les 5 étages du magasin dans l'espoir de trouver un petit prix d'affiché... En vain !! Du coup, on se décide à aller dans le deuxième magasin du même genre de l'autre côté de la rue. Nous aurons peut-être plus de chance. On traverse la route, tout en évitant toujours les scooters qui roulent sur le passage piéton et les trottoirs quand le feu est rouge. Nous entrons, et avons à faire au même spectacle que de l'autre côté, voire même pire. Un vendeur nous suit littéralement à travers les rayons. C'est pas du tout pour nous tout ça, du coup, on prend nos clics et nos clacs et on se casse !!

C'est certain, on a pas acheté de clé, mais quand on te saute dessus dès que tu as le malheur de regarder le moindre article, bah nous, ça nous fait fuir !! Nous retournons donc dans le métro. La veille, nous avions remarqué un Auchan à côté du Ikea. Du coup, on se décide à aller faire un tour par là-bas, enfin c'est surtout Gwéna qui en a eu l'idée. Comme on a rien à faire à part attendre, on y va. 3 arrêts plus loin, nous descendons, et retrouvons notre sortie de métro glauque, qui donne dans une gare routière vraiment étrange. Nous marchons en direction de la grande surface, et on la remarque de loin avec ce gros Père Noël qui flotte devant le magasin. En entrant, on découvre encore une fois non pas une grande surface, mais un truc qui fait 2 fois la taille du Auchan de St Seb. Nous commençons donc par les rayons électroniques, puis vaisselle, puis linge de maison, puis peignoirs, puis peluche, puis accessoires en tout genre, puis lessive, puis tabouret à trou pour mettre au dessus des toilettes turcs (?! Oui oui oui), puis enfin, nous arrivons au rayon boustifaille. Ô joie !! Nous voici face à du jambon blanc. Allez hop, dans le caddie. Puis, en avançant, nous découvrons du gruyère râpé et de la crème fraîche... Pouahhh !! La tuerie. Nous optons pour le gruyère râpé.

Puis, nous continuons en faisant tout le tour du magasin. Rayon des bières, Gwéna trouve une bière de 60cl moins cher qu'un bière de 25cl de la même marque... Cherchez l'erreur ! Carole remarque enfin des bières aromatisées !!!! Enfin, depuis le temps... Son sang ne fait qu'un tour quand elle voit le prix. A plus de 4€ les 25cl, elle va encore une fois se rabattre sur un jus de fruit... Tant pis, mais 60cl de bière pour Carole, c'est techniquement pas possible... On continue dans le rayon, et à notre grande surprise, on y découvre du Pernaut, du Ricard... Et ça au même pris qu'en France. Valab' l'export !! Il y a même des Monster Munch !!!!!

Bref, on continue notre tour et nous voici au rayon du pain et des gâteaux. Quand on repère les baguettes, là, les chinois nous regarde faire avant de faire pareil une fois que nous sommes partis... Ahahah !! Et puis, surtout, il regarde tous ce que l'on a dans notre panier !! Eheh... Et oui, du beurre, du jambon, du fromage et une baguette !! Un sandwich parisien !!! Youpiiiii !! Dans la suite de ce rayon, Carole remarque un genre de flan. La tentation est trop forte, on met dans le panier. Gwéna rigole en se disant qu'elle ne va encore pas manger ce qu'elle a acheté...

Bref, on continue, on va aux rayons de fruits, où la c'est la guerre, si tu ne donnes pas de coups de panier, tu n'avances pas... On voit pleins de fruits et de légumes qu'on ne connaît pas. Même Gwéna qui est plutôt calé à ce sujet se retrouve complètement dépassé par tout ça. On trouve une barquette de fruits découpés, on achète. Maintenant, direction la caisse.

On prend des sacs et Carole n'arrive pas à l'ouvrir, c'est donc la caissière qui s'en occupe, de quoi faire sourire quelques clients aux alentours... Une fois tout ça en sac, on repart en direction de l'auberge, et le coup de fil du livreur d'UPS n'aura jamais eu lieu...

Après 30 minutes de trajet, et un arrêt en bas des escalators, car on a jugé bon de faire comme les 2 chinoises qui attendaient au pied de celui-ci, on s'est arrêté un court instant, pour bloqué l'entrée... Bah oui, c'est comme ça qu'il faut faire... Nous sommes à l'auberge. Il est 19h. On s'installe dans la salle commune, on vérifie si on a une réponse du Crédit Agricole. Bah non, penses-tu pourquoi traiter les demandes urgentes (et puis avant qu'il remette la main sur notre dossier, on peut attendre 15 jours)? Et puis on s'apprête à manger quand Maman Babeth et Papa Marco se connecte. Tout ça mérite un Skype, nous n'avons pas de nouvelles de notre carte bancaire.

Babeth nous informe qu'elle s'est rendu à l'agence du Crédit Agricole pour savoir où en est rendu la carte. A sa grande surprise (et la notre désormais), personne ne peut le savoir. Autrement dit, pas de suivi de colis, et notre carte est dans la nature. C'est très rassurant tout ça... Après mille questionnement, Babeth prend le téléphone et appelle la plate-forme d'appel, pour l'envoi des cartes. Là, une dame donne un numéro de colis à suivre sur le site d'UPS. Ah bah, ils ne pouvaient pas le donner dès le départ celui-là... Ok, Merci Madame, et Babeth part à la recherche de notre colis sur Internet. Les choses se compliquent encore quand on s'aperçoit que notre carte à été livrée à Talence le 9 décembre 2013... Euh, à Talence ??? Livrée ??? Noon ???? Du coup, Babeth reprend le téléphone et appelle de nouveau ce numéro. La personne souhaite parler à Carole, et non à Babeth, et ne comprend pas pourquoi on souhaite savoir où en est rendu notre carte. Ca vous paraît étrange vous ? Parce que laisser des clients sans argent à l'autre bout du monde c'est pas très grave pour eux visiblement... Bref, après avoir fait la guerre à son interlocuteur qui n'avait visiblement pas connecté tous ses neurones ce matin, Babeth raccroche sans plus d'infos... Quand soudain, son téléphone sonne, et c'est la plate-forme qui la rappelle, la dame qui lui a donné le numéro de colis. Elle explique qu'elle ne sait pas elle non plus comment aller voir sur UPS, et qu'elle ne peut pas donner plus d'information. Elle a rempli un formulaire et une réponse devrait nous être communiquée... Certainement sous 15 jours vue l'allure où ça va... Une fois raccroché, et sans plus d'infos, toujours, Carole ouvre son compte internet du Crédit Agricole pour chercher les frais de virement de banque à banque, pour tout virer vers le Crédit Mutuel, car trop c'est trop!!Gwéna en fouinant, tombe alors sur un mail qui nous informe que notre carte est arrivée dans notre agence de St Georges depuis le 11 décembre... What the Fuck ????!!!!! Bon, à notre retour en France, rendez-vous au théâtre, on aura écrit une pièce comique à leur sujet !!!

Pour récapituler, nous sommes le 14, nos visas expirent dans 120h, sachant que pour rejoindre la prochaine ville, on a 20h de train, puis 20 heures de bus pour rejoindre le Laos, mais avant cela, nous devons attendre au mois le 16 pour aller au Consulat français, et nous devons faire nos visas Laotiens dans la prochaine ville... Mission impossible ?? On vous dira ça plus tard, mais en tout cas, Merci le Crédit Agricole de nous avoir empêcher de visiter tout le Yunnan !!! On apprécie....

Pour l'anecdote, sachez que ma carte n'est pas perdue, et que je n'ai pas fait de faux numéro, nous avons appris qu'ici, les cartes ont 6 numéros, et donc, les automates n'ont juste pas reconnus notre carte... Ce ne sont donc pas de faux numéros qui ont été tapés, comme nous l'affirme la banque !!! C'est fous ce qu'ils sont incompétents... Et autant vous dire que ce soir, nous sommes légèrement, voir extrêmement énervés et blasés contre ces enc**** d'incompétents... Grâce à eux, nous gagnons, des frais de retrait sur notre carte Gold, des frais d'urgence pour notre visa Laotien, des frais téléphoniques pour les appeler sur un numéro soit-disant gratuit, et surtout, beaucoup de temps et d'énergie de perdus !!! Etre à 10000 bornes de chez soi, et avoir une banque qui te laisse croupir dans ta merde, ça fait plaisir.... Nous envoyons donc un mail au Crédit Mutuel afin de connaître nos frais de virement, et surtout de quitter cette banque de mer** !! Et pour nous remonter un peu le moral, le flan que Carole a acheté s'avère être des œufs au lait, et ça fait du bien...

Sur ce, on vous dit bonne nuit.... Ah, et sans oublier qu'en plus, la carte de notre chambre à décidé de ne pas fonctionner ce soir... Journée à patienter, ou bien journée de merde ??




Etapes :
Chengdu
Note: 5/5 - 3 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :
Par Carole et Gwenael PAVY MAINDRON
le 15/12/2013 à 05:36:23
On s\'excuse pour les gros mots... mais c\'est plus fort que nous, il faut qu\'on passe nos nerfs quelques parts...
Par Manu
le 15/12/2013 à 21:44:52
Ah oui, la, vous avez le droit de gueuler... C est vraiment des loosers au crédit agricole!!
Pour nous, on a eu la visite de Florence ... A défaut de votre carte, nous, on a bien eu nos cadeaux!!!
On a même mangés les \"choses\" avant de pouvoir avoir nos présents... Un truc aux fruits rouges pour moi et pour Dany, bah on sait pas!
Est ce qu\'on doit attendre le jour de Noël pour ouvrir ?( vous et vos trucs à la con, on préfère demander..)
Ps : ta mère essaie de refiler les \" choses \" pour s en débarrasser ... Elle nous en a proposé plein...
Si j ai bien compris, en ce moment, à cause de ta carte bancaire, vous êtes coincés ici? Si votre visa est expiré et que vous êtes toujours en chine, ils vous font quoi les chinois?
Par Carole et Gwenael PAVY MAINDRON
le 16/12/2013 à 15:00:36
Hep hep hep !!!! Un cadeau de Noël, ça s\'ouvre à Noël !!! Nah mais oh, pour qui on se prend... Carole espère que Dany à bien kiffer son bonbon, on précise juste que dans le lot, il doit y en avoir certains au boeuf... faut juste bien choisir... Ca lui a donné des nouvelles idées pour sa prochaine carte ?
Pour la carte, on va se casser avant de la recevoir, et le Crédit Agricole assumera... Pour le coup, oui, nous sommes bloqués à Chengdu, car nous n\'avons plus le temps de rien faire autrment... Et si on reste là sans visas, et bien on a le droit à un truc comme 1200€ d\'amende au pire des cas, sinon, c\'est 60€ par jour de trop. On va pas risquer...
Par Manu
le 16/12/2013 à 22:15:55
On s en passera pour la nouvelle carte, merci!!
Mais si vous partez sans la carte , vous pourrez plus retirer ? Pour sur, faut se casser avant que le visa expire... Sinon vous allez être obligés de rentrer plus tôt et vous devrez par conséquent nous aider à préparer le mariage!

Laisser un commentaire

Copyright © Carole et Gwenael PAVY MAINDRON Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.